"Nouveau millénaire, Défis libertaires"

Moteur
de recherche
interne
avec Google
Document
diffusé
sous licence
""GNU / FDL"
attribution,
pas d'usage
commercial,
pas de
modification
& Copyleft - 2010
Comment accroître la vigueur masculine
Quand l’âge arrive

Origine : http://www.planet.fr/medisite/-acrroitre-erection-.html


Il existe des trucs, des secrets pour accroître la vigueur masculine. Musculation du pénis, massage, caresses spécifiques… Voici les secrets d’une érection vigoureuse et durable !

Muscler son pénis

En renforçant les muscles qui redressent le pénis, l’homme peut accroître la vigueur de ses érections !

En pratique : En dehors des rapports sexuels, l’homme, allongé sur le dos, essaie de faire bouger son sexe, comme s’il voulait le remonter et le tendre. "Il faut faire ça deux fois par jour, à raison de dix contractions de suite, au moins pendant deux mois, puis une séance par semaine", conseille le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

A noter : Pour augmenter la difficulté de l’exercice, l’homme peut par la suite déposer une serviette sur le pénis. En soulevant un poids plus lourd, il fortifie encore les muscles péniens !

2. Prolonger la caresse intérieure

"Faire durer la caresse intérieure (contact entre le pénis et le vagin) est efficace pour une érection maximum et qui dure longtemps", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. "Plus elle se prolonge, plus elle excite les récepteurs érectiles du gland, plus le pénis se gorge de sang, plus il se tend."

En pratique : Pour prolonger la caresse intérieure, l’homme doit apprendre à maîtriser son éjaculation (ce qui n’est pas naturel pour lui). "Quand il ressent soudainement un plaisir aigu à la base et à l’extrémité du pénis, il doit suspendre les mouvements de va-et-vient pendant 100 secondes." La femme doit aussi repérer les prémices de l’éjaculation (accélération de la respiration, raidissement du corps…) et arrêter de bouger son bassin.

3. Stimuler le clitoris de l’homme

Tout comme la femme, l’homme a aussi l’équivalent d’un clitoris ! Il s’agit du petit "filet" tendu sous le pénis, au départ du gland, que l’on appelle "le frein". Riche en capteurs érectiles (appelés "corpuscules de Krause", les mêmes que ceux de la femme), cette zone est propice à augmenter et à prolonger l’érection.

En pratique : Il faut faire glisser le prépuce (peau recouvrant le gland) pour dégager le frein. Puis humidifier la pulpe d’un doigt avec la salive et le poser sur la zone. Déplacer doucement le doigt en faisant des petits allers-retours dans l’axe du filet et en décrivant des mini-cercles. La stimulation peut être complétée de caresses lentes et rapides avec la langue. "Si l’érection était un peu détendue, elle sera relancée sans délai", confirme le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

4. Pratiquer le baiser intime

"Le baiser intime (appelé aussi "fellation") est pour l’homme une des façons les plus directes et efficaces d’accroître son érection", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Pour cause, cet échange érotique stimule fortement les différents corps érectiles.

En pratique : Saisir le pénis par sa base en faisant un anneau avec le pouce et l’index. Faire glisser le prépuce pour dégager le gland. "Avec la bouche, alterner des mouvements de succion simple et de succion-coulissement de haut en bas du pénis", précise le spécialiste. La vitesse des mouvements doit être lente puis plus rapide. La succion doit être douce puis plus forte (attention : les dents ne doivent pas rencontrer le pénis).

Petit plus : "On peut augmenter l’effet sur l’érection en accompagnant le baiser de caresses du pénis. »

5. Contracter le vagin pendant l’acte

La femme peut très simplement accroître et prolonger la vigueur de son partenaire en contractant son vagin pendant la pénétration. "Cela va stimuler la base du pénis. Il va se retendre et se redresser pour donner une meilleure érection", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. "Pour un effet optimal, il faut que le périnée (muscle qui entoure l’orifice vaginale) soit bien musclé."

Comment contracter le vagin ? En effectuant plusieurs petites contractions pendant l’acte, et ce, quelle que soit la position effectuée (andromaque, levrette…).

Comment muscler le périnée ? En s’entraînant à serrer le vagin, ce qui reproduit le geste de stopper le jet d’urine. Ce geste doit être fait 4 à 5 fois par jour par séries de 20 à 30 contractions,

6. Caresser le pénis

"En stimulant le pénis, on provoque un afflux de sang dans ses tissus érectiles ce qui entraîne et renforce l’érection", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Pour rappel, le sexe masculin est pourvu de trois corps érectiles : deux corps caverneux au-dessus et un corps spongieux au-dessous du pénis qui s’étendent de sa base à son extrémité.

En pratique : Pour bien stimuler le pénis, il faut réaliser un anneau en joignant le pouce et l’index replié et le faire glisser de haut en bas, et de bas en haut. Les mouvements doivent être lents et doux. La pression des doigts assez forte. "Ces caresses doivent être faites avec des arrêts et des reprises pour que l’homme n’atteigne pas tout de suite l’orgasme, associé à une retombée du pénis. »

7. Masser la prostate

S’il est un massage qu’il faut adopter pour augmenter à coup sûr l’érection masculine, c’est celui de la prostate. "La chair de cette glande est constituée de tissus érectiles. La masser entraîne une érection considérable", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

En pratique : On peut stimuler la prostate en massant une zone érogène située à mi-distance entre la base du pénis et l’anus (juste au-dessous de la prostate), avec la pulpe d’un doigt en appuyant assez fortement et en profondeur. On peut aussi masser directement la prostate en introduisant lentement un doigt dans le rectum puis en le courbant vers l’avant. Dès que l’on ressent une petite surface arrondie, on exerce des pressions en faisant des petits cercles pendant 5 à 10 minutes.

8. Masser les zones érogènes du pénis

En massant certaines zones érogènes du pénis, on peut augmenter l’excitation de l’homme… donc son érection ! "Le secret c’est de masser les points A et B, situés à la base du pénis sur sa face inférieure, parce qu’ils permettent un réel renforcement de l’érection", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

En pratique : On stimule le point A (qui est en avant des testicules) et le point B (au milieu des testicules) avec la pulpe d’un doigt en les pressant et en faisant de petits cercles appuyés assez fortement en profondeur.

Petit plus : Le massage des points A et B du pénis peut provoquer l’érection.

9. Attiser tous les sens masculins

Accroître la vigueur de l’homme ce n’est pas seulement s’occuper de son pénis ! C’est aussi le regarder d’une certaine manière, lui susurrer des mots doux… "Tout cela raffermit et relance l’érection", confirme le Dr Gérard Leleu, sexologue.

En pratique : On stimule tous ses sens ! On caresse les plis du coude, du poignet, des genoux, des fesses… "Ce sont des mines de plaisirs pour l’homme." Puis, on s’attarde sur ses mamelons. "Même réticent au début, 99% des hommes finissent par aimer leur caresse." On érotise ses oreilles. "C’est un endroit où la langue fait des merveilles." On aiguise sa vue. "La nudité, la vue des seins, des organes génitaux sont de puissants stimulis sexuels", explique le Dr Jacques Waynberg, sexologue. Enfin, on stimule son odorat en portant par exemple son parfum préféré !

10. Varier les baisers

Réalisés souvent de manière systématique pendant l’acte, les baisers sur la bouche ne sont pourtant pas des gestes érotiques à négliger ! "Ils participent à raffermir et à relancer l’érection", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. "C’est un contact particulièrement érogène pour l’homme. Son excitation est toujours au rendez-vous."

En pratique : Il n’y a pas de mode d’emploi précis pour bien embrasser son partenaire et réussir à accroître son érection. En fait, l’important, comme dans l’amour en général, c’est de le surprendre ! Varier les mouvements de la bouche, alterner langue, lèvre, les deux, baiser léger, tendre, doux, gourmand, fougueux, profond… à vous de jouer !


11. Muscler son périnée

Le périnée de l’homme (oui il en a un aussi !) joue un rôle très important dans la vigueur de ses érections ! Pourquoi ? Parce que lors de l’érection les muscles du périnée (situé entre la base du pénis et l’anus) se contractent et retiennent le sang qui a afflué dans le pénis. Ils participent ainsi à prolonger l’érection. "Plus le périnée de l’homme est solide, plus l’intumescence sera forte", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

En pratique : Pour muscler son périnée, l’homme doit reproduire la contraction qui consiste à stopper le jet d’urine. Il faut faire ce geste au moins 5 à 15 fois le matin, le midi et le soir.

12. Anneau, élastique, pompe à vide...

Anneau, élastique ou pompe à vide peuvent accroître l’érection.

En pratique : L’anneau (vendu en grandes surfaces) est posé à la base du pénis (en érection ou pas) pour faire un effet garrot. "Quand il y aura désir sexuel, le sang va affluer dans le pénis et y sera bloqué. Le sexe va gonfler et l’érection durera plus longtemps", explique le Dr Gérard Leleu, sexologue.

L’élastique c’est pareil, sauf qu’il peut étrangler le pénis. A utiliser donc avec précaution ! Enfin, la pompe à vide (disponible en pharmacie) est un tube dans lequel on introduit le pénis. Une fois activée (manuellement ou via un système électrique), elle aspire l’air au niveau du pénis produisant un effet ventouse. Le sexe est rapidement gonflé de sang, il entre en érection.

Attention : Ces dispositifs ne doivent pas être laissés en place plus de 30 secondes

13. Viagra, Cialis, Levitra…

Le Viagra® (sildénafil), le Cialis® (tadalafil) ou le Levitra® (vardénafil) peuvent augmenter l’érection. "Ils jouent sur les corps érectiles du pénis en les gorgeant de sang beaucoup plus rapidement. Le débit peut être 10 fois supérieur au débit normal. L’érection est maximale et peut durer longtemps", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

En pratique : Ces médicaments doivent être pris entre 30 minutes et plusieurs heures avant le rapport sexuel. Ils entraînent une érection que si le désir sexuel est présent.

Attention : "Ces traitements se destinent aux hommes ayant des pannes d’érection. Non à ceux qui veulent réaliser des prouesses ou battre des records. Ils ne sont pas sans danger."La prise de ces traitements ne peut se faire qu’après avis médical.

14. L’érection, comment ça marche ?

Savoir accroître la vigueur masculine, c’est aussi comprendre comment ça marche. En fait, le principe de l’érection est simple : quand il y a désir sexuel, le cerveau envoie des signaux de stimulation sexuelle aux tissus érectiles du pénis (corps spongieux et corps caverneux). Ces derniers, parcourus par une artère, se gorgent de sang. Le reflux du sang est alors bloqué par les veines du pénis qui sont écrasées par une membrane rigide qui entoure le sexe. Sa pression augmente et accroît sa raideur. "Le pénis ne revient au repos que lorsque les veines permettent au sang de s’échapper après l’orgasme, pour le laisser refluer", explique le Dr Jacques Waynberg, sexologue (Guide pratique de la vie de couple).

Sources

- L’homme nouveau expliqué aux femmes, Dr Gérard Leleu, ed. Leduc.S, 2006

- L’art du cunilingus, de la fellation, Dr Gérard Leleu, ed. Leduc.S, 2008

- Le guide pratique de la vie de couple, Dr David Elia et Dr Jacques Waynberg, ed. Filipacchi, 1984.