"Nouveau millénaire, Défis libertaires"

Moteur
de recherche
interne
avec Google

Moteur de recherche
interne avec SCROOGLE
sans traces pour Big Brother


100 Site
Document
diffusé
sous licence
""GNU / FDL"
attribution,
pas d'usage
commercial,
pas de
modification
& Copyleft - 2007
Mieux faire l'amour

Origine :    Trouvé sur le Net


C’est un texte conçu du point de vue « homme hétérosexuel » et sans réflexion sur le genre (le sexe social). Malgré ces lacunes, ce document peut être intéressant pour un certain nombre de personnes. Le souci de l’autre est présent, le fait que la sexualité épanouie ne peut pas se réduire au génital est abordé. Comme toutes les méthodes, rien n'oblige à les suivre à la lettre, si des conseils ne vous plaisent pas, vous pouvez vous approprier certains passages et en oublier d'autres. Inventez !

[Le gestionnaire du site http://1libertaire.free.fr Ph Coutant]



Si d'après les enquêtes les plus récentes, deux tiers des hommes sont globalement satisfaits de leur vie sexuelle, rares sont ceux qui n'apprécieraient pas le fait de bénéficier de conseils éclairés pour intensifier encore leur plaisir et celui qu'ils savent procurer à leur partenaire. C'est l'objet principal de ces méthodes pratiques, élaborées par le thérapeute Jean Dubreuil, pour permettre aux hommes de booster leur libido afin que chaque passage à l'acte devienne un moment privilégié et une véritable fête des sens.

Exploration du corps et des zones érogènes, harmonie des sens, techniques sexuelles, stimulations intimes, qualité de communication, initiation aux délices de l'orgasme multiple ou simultané, toutes les facettes d'une sexualité complète et épanouie sont ici expliquées et commentées sans tabous, avec des mots simples et beaucoup de complicité. Après la lecture de ces cinq méthodes, vous ne serez plus tout à fait le même homme, ni le même amant...

* Devenir un amant inoubliable

* Atteindre l'orgasme à coup sûr

* Prendre toujours du plaisir à faire l'amour

* Muscler sa virilité

* 50 conseils pour des nuits inoubliables



Devenir un amant inoubliable

Présentation de la méthode

Introduction

Etre à son écoute

Éveiller son désir

Stimuler ses zones érogènes

Faire preuve d'imagination

Prolonger le plaisir

Ce qu'il faut retenir de cette méthode

Introduction

Qu'elle soit la maîtresse d'un soir ou votre partenaire pour la vie, pour laisser à une femme un souvenir impérissable et satisfaire ses attentes, un homme doit savoir se servir de son corps et de sa tête. Les femmes n'attendent pas d'un amant qu'il soit doté d'une anatomie hors-norme mais plutôt qu'il sache se servir avec efficacité de ce qu'il a entre les jambes... et les oreilles. Voici une méthode claire pour être toujours à la hauteur.

Etre à son écoute

Souvent, les hommes ne comprennent pas bien les femmes en matière de sexe car, sur ce plan, les deux sexes fonctionnent différemment. Hommes et femmes ne vivent pas sur le même tempo hormonal. La traduction de ces différences chimiques est claire : à la différence des femmes, les hommes ont presque toujours envie de faire l'amour.

Imaginons par exemple le scénario suivant : un couple d'amoureux, Jean et Sylvie. Ils ont passé tous les deux une journée de chien, un de ces jours où rien ne marche correctement. Jean a reçu un client vraiment difficile et la machine à tirer les plans l’a lâché au pire moment. Sylvie a vécu de son coté un enfer, le cabinet médical dans lequel elle travaille était bondé à cause d’une épidémie de grippe ! Le soir, ils se retrouvent à la maison, fatigués et irrités.

Que se passe-t-il ? Le repas est assez morose : Jean ne dit pas grand chose - les hommes "réfléchissent" leurs problèmes en silence - et Sylvie débite la litanie des patients insupportables qui ont annulé ou qui se sont présentés sans rendez-vous. Puis ils se couchent... Jean sort de son silence car maintenant il est excité. Il veut faire l’amour et commence à caresser Sylvie. Patatras ! Cette fois, c’est elle qui se mure dans un silence et une froideur glaciale. Cela n'est pas la migraine, c'est pire, elle n'a aucun désir !

Résultat : un sommet d’incompréhension et un point final catastrophique à cette journée. Pourquoi ? L’appétit sexuel est le résultat d’un cocktail hormonal fabriqué par le cerveau.

Pour Sylvie, les facteurs psychologiques telles que la confiance, la proximité et le bien-être général se combinent pour créer les conditions dans lequel le cocktail hormonal est libéré par le cerveau.

Jean, pour sa part, peut n'importe où et n'importe quand ! Tout ce que Sylvie voudra faire, c'est aller au lit pour dormir. Lorsque les mêmes problèmes arrivent à un homme, il voit dans le sexe un agréable somnifère, un moyen de se libérer des tensions accumulées dans la journée.

Le désir sexuel masculin est comme une cuisinière à gaz : il s'allume instantanément et fonctionne à pleine capacité en quelques secondes, et peut s’éteindre tout aussi vite, une fois consommé. Le désir sexuel féminin, lui, fonctionne comme un four électrique : il chauffe doucement jusqu'à sa température maximale et il faut beaucoup plus de temps pour le refroidir.

Ce scénario est typique de bien des couples. Il n'est pas le signe d'une libido tournant au ralenti mais bien plus d'une incompréhension issue d'un manque de communication. Certes, chacun dans le couple porte sa part de responsabilité. Toutefois, l'amant qui cherche une relation de qualité fera tout son possible pour établir un rapport plus harmonieux. Et la femme appréciera son comportement et s’en inspirera alors.

Comment faire pour éviter ce scénario catastrophe ? Un amant expérimenté commence par stimuler les zones les moins sensibles et les moins érogènes du corps féminin. En effet, une femme aime que son amant joue avec son corps et la guide lentement vers les caresses plus précises auxquelles elle aspire. Pourquoi les femmes n'aiment-elles pas qu'on les touche, parfois ? Parce que les hommes ont tendance à se concentrer seulement sur quelques zones spécifiques alors que les femmes aiment être caressées et pas seulement tripotées.

Une amante expérimentée stimule d'emblée l'organe le plus sensible et le plus affamé de caresses de son partenaire. Les hommes, au contraire, aiment qu'on caresse leurs zones les plus sensibles, et donc généralement le sexe. Encore de l’incompréhension !

Etre comblée sur le plan émotionnel ne suffit pas à faire jouir une femme. Seules des caresses et du temps peuvent lui procurer un orgasme. Sous la couette, il faudra du temps, du temps et encore du temps. Ce n'est qu’après, juste avant la quarantaine, que le désir sexuel de la femme correspond à celui de l'homme, voire le surpasse. Un homme, au début de la quarantaine, se retrouve souvent pris par surprise par cette inversion des rôles. Son désir sexuel peut être plus faible que celui d'une femme du même âge alors que l'assurance de cette femme est plus forte. La balle change de camp !

Etre à son écoute, c'est d'abord :

- comprendre et accepter qu'elle ne soit pas toujours disposée 24 heures sur 24 à des parties de jambe en l'air. ;

- savoir être encore présent à ses côtés après l'amour. Il n'y a rien de pire pour une femme que de voir l'homme qui vient de lui faire l’amour la délaisser pour aller immédiatement regarder la télévision ou dévaliser le frigidaire.

Ainsi que ce soit avec votre femme ou votre maîtresse ou une partenaire d’un soir, être un amant inoubliable suppose d'abord de ne pas se faire oublier tout de suite après le sexe. Certains couples s'effondrent de sommeil une fois qu'ils ont fait l'amour mais il existe également beaucoup d'autres activités qui partagent un même objectif : lui faire comprendre que vous prenez soin d'elle, que vous êtes encore avec elle quand vous n'êtes plus à l'intérieur de son vagin. L'important est donc surtout de ne pas fuir.

Que faire après l'amour ?

- Lui parler

Vous pouvez lui dire ce que vous avez aimé et lui demandez ce qu'elle a apprécié et ce qu'elle voudrait essayer la prochaine fois... Provoquez le dialogue et montrez-lui que vous êtes intéressé par son point de vue.

- La prendre dans ses bras

C'est une preuve d'affection qui devrait lui aller droit au coeur. Même si vous n'avez pas de sentiments amoureux pour votre partenaire, c'est une forme de respect que beaucoup de femmes savent apprécier.

- Se désaltérer

Le sexe comme toute activité cardiovasculaire signifie une dépense d'énergie. Il est donc naturel d'avoir soif. Alors si vous allez prendre un verre dans la cuisine, n'oubliez pas d'en ramener un à votre partenaire.

- Manger

Une fois encore voici une sensation parfaitement naturelle qu'il convient de savoir partager. Demandez-lui si elle veut commander quelque chose, si elle souhaite que vous lui apportiez un fruit... Ne dévalisez pas le frigidaire en solitaire !

- Prendre une douche

Ne quittez pas votre partenaire en vous ruant sous la douche sans un mot. Vous donnerez l'impression de dire "je me sens sale après avoir fait l'amour avec toi". Proposez lui de prendre une douche avec vous, c'est plus sexy et surtout c'est un excellent moyen de prolonger les caresses et pourquoi pas plus.

Même si votre orgasme était délicieux, même si il vous semble qu'elle a également pris beaucoup de plaisir, il est essentiel de rester proche de votre partenaire après le sexe car c'est une façon intelligente de prolonger le plaisir qu’elle éprouve à être en votre compagnie.

Éveiller son désir

L'amour physique n'implique pas toujours l'amour sur le plan des sentiments. Toutefois, il y a une condition incontournable pour s'envoyer en l'air avec sa partenaire : avoir du désir. Être un amant inoubliable suppose donc de savoir éveiller l'envie d'une femme. Une entreprise qui commence bien avant le passage à l'acte. Plus vous commencez tôt, plus vous laissez la "pression" monter avant l'explosion finale.

Dix trucs essentiels pour éveiller son désir pendant la journée

1. Appelez-la pendant la journée et murmurez dans le combiné : "j'ai une surprise pour toi quand tu rentreras à la maison ce soir".

2. Le matin, glissez dans son sac un petit mot avec par exemple écrit dessus : "j'aurais aimé être ton déjeuner mais tu sais que je serai ton dessert ce soir".

3. Ouvrez un compte e-mail gratuit et choisissez un pseudo du type "admirateur secret" et envoyez-lui des messages anonymes enflammés pendant la journée avant de lui révéler dans le dernier courrier qu'il s'agit de vous.

4. Déposez quelques gouttes de votre parfum sur son manteau le matin pour qu'elle soit accompagnée par votre odeur toute la journée.

5. Prenez une photo sexy de vous et glissez-la dans ses affaires de sorte qu'elle la découvre pendant la journée.

6. En vous habillant le matin, offrez-lui des sous-vêtements sexy que vous allez lui demander de porter ce jour.

7. Faites-lui livrer des fleurs sur son lieu de travail ou à son (votre) domicile.

8. Prenez rendez-vous avec elle sous un faux nom par exemple sur son lieu de travail. Quelle ne sera pas sa surprise quand elle s'apercevra de la vraie nature de son rendez-vous de 15 heures avec un prétendu Monsieur Durand...

9. Envoyez des SMS pendant la journée du type : "plus tôt tu seras rentrée à la maison, plus tôt je te ferai un massage".

10. Plutôt que de l'accueillir à la porte de votre maison ou de votre appartement, dispersez des pétales de rose qui conduisent du perron à la chambre à coucher où vous serez en train de l'attendre.

Ce n'est pas parce qu'elle est prête à faire l'amour que vous pouvez vous considérer comme un Don Juan. A ce stade, vous n'êtes en fait qu'à la moitié du chemin. Après le désir vient l'excitation : il vous faut là encore savoir lui montrer que vous n'êtes pas une bête en rut et que vous la respectez. Si certaines femmes apprécient parfois ce que l'on appelle "un petit coup rapide", ce n'est jamais sur ce type de comportement qu'elles aiment baser leur sexualité. Les hommes parviennent à s'exciter très rapidement alors que les femmes ont besoin de plus de temps.

Le baiser est une expérience sexuelle très intense, certains couples peuvent ainsi s'embrasser pendant un très long moment et puiser dans ces instants une source incroyable de plaisir pour ensuite faire l'amour. Il est donc primordial de savoir bien embrasser puisqu’il s'agit là, en fin de compte, d'un prélude au sexe.

Si les premiers baisers s'échangent souvent dans la petite enfance, nombreux sont les adultes qui ne savent pas très bien s'y prendre. En particulier les hommes qui bien souvent limitent leur savoir-faire à plonger leur langue dans la bouche de leur partenaire. C'est certes bon mais un peu limité...

Les trucs pour savoir embrasser et y prendre du plaisir :

1. Avant de s'embrasser

Évitez d'avoir les lèvres sèches quand vous savez que vous allez l'embrasser. Vous pouvez utiliser un stick comme ceux qui servent à se protéger du soleil. Attention de ne pas avoir les lèvres trop grasses en usant du produit sans modération.

Ayez l'haleine fraîche, un bonbon à la menthe peut suffire pour cela. Mais ne soyez pas obsédez par l'odeur qui sort de votre bouche. Dans tous les cas, brossez-vous les dents régulièrement et ce genre de soucis disparaîtra. Embrassez dans une position confortable. Évitez les torticolis !

2. Bouche contre bouche

N'embrassez pas ses lèvres directement mais attardez-vous dans son cou, sur son menton, au coin des lèvres, pour arriver progressivement sur sa bouche. En embrassant ses lèvres, n'exercez pas une pression trop forte, détendez votre mâchoire.

Fermez les yeux pour vous concentrer activement sur les sensations que vous éprouvez en embrassant. Ouvrez-les pour admirer l'effet que vous lui faites.

Évitez d'embrasser avec la bouche grande ouverte, approchez vous de son visage les lèvres doucement refermées et ouvre- les progressivement pendant le baiser.

Pendant les baisers, vous pouvez caresser votre partenaire mais pas trop car il faut rester concentré sur le plaisir que vous éprouvez alors.

3. Avec la langue

Laissez votre langue s'enrouler avec celle de votre partenaire, ne l'étouffez pas en essayant de faire rentrer votre langue le plus profondément possible. Si vous embrassez en premier, écartez lentement ses lèvres avec votre langue. N'oubliez pas de retirer votre langue puis de revenir à nouveau. Vous n'êtes pas là pour effectuer un bouche à bouche type réanimation cardiaque donc prenez le temps de respirer.

Il serait faux de croire que seules les parties génitales sont sensibles à une stimulation buccale. Vous pouvez utiliser votre bouche et votre langue en de nombreux endroits du corps qui selon les personnes se révéleront plus ou moins réceptifs.

EXEMPLES

- Les oreilles et le cou peuvent être très sensibles. Mordillez par exemple gentiment le lobe de l'oreille,

- Certaines personnes adorent que l'on suce leurs doigts. C'est une expérience érotique qui peut être très excitante.

- Les orteils sont chez certaines personnes tellement sensibles que leur stimulation buccale provoque une intense source de plaisir.

- Les tétons sont, selon les personnes, plus ou moins sensibles. Ils contiennent en effet de nombreuses terminaisons nerveuses.

Stimuler ses zones érogènes

Une femme n'attend pas d'être pénétrée pour atteindre l'orgasme. Bien connaître le corps de sa partenaire est donc une garantie de savoir lui prodiguer de nombreux plaisirs à des endroits stratégiquement choisis. Ce sont ses zones érogènes : elles se situent là où leur stimulation va accélérer la montée vers l'extase.

Il est donc important de prendre conscience des avantages à savoir caresser votre partenaire afin de localiser ces différentes zones de jouissance. Cependant, il est important de se concentrer aussi sur les endroits qui procurent presque toujours un orgasme ou, en tout cas, beaucoup de plaisir. A la condition bien entendu de comprendre comment les stimuler... Il s'agit du clitoris et des seins.

Le clitoris

Cet organe dont la taille est variable selon les femmes contient un nombre impressionnant de terminaisons nerveuses. Situé au-dessus de la vulve, il est protégé par un petit morceau de peau qui le recouvre comme un bonnet et sert en fait à le protéger pour lui éviter une stimulation permanente. Quelle que soit la taille du clitoris, celle-ci n'influence pas la capacité à atteindre l'orgasme. D'un point de vue physique, toutes les femmes sont parfaitement capables de jouir grâce à leur clitoris. Il a donc une fonction exclusivement dédiée à la jouissance !

Les trucs pour savoir stimuler son clitoris :

- Assise ou allongée, caressez l'intérieur de ses cuisses, puis rapprochez vous lentement de sa toison pubienne. Humidifiez le bout de vos doigts et commencez à toucher ses lèvres vaginales.

Posez enfin un doigt ou deux autour de son clitoris et promenez-les autour de façon circulaire. Puis vous pouvez le stimuler directement en exerçant une légère pression qui va en s'accentuant.

- Vous pouvez également utiliser vos deux mains pour agir sur son clitoris, ou encore vous servir de votre pénis ou même d'un vibromasseur. Lors d'une pénétration vaginale, de nombreuses femmes vont atteindre l'orgasme non pas par la stimulation de leur vagin mais à cause de la pression exercée par le bas-ventre de l’homme contre leur clitoris. La position du missionnaire, où l'homme vient au-dessus de la femme, est très propice à un tel effet.

CONSEIL

Certaines femmes n'apprécient que moyennement la stimulation directe de leur clitoris car il peut se révéler très sensible et ainsi leur procurer une forme d'irritation. Vous pouvez dans ce cas vous limiter à une stimulation périphérique.

Les seins

D'un point de vue anatomique, les seins n'ont rien de très érotique : ce sont des appendices mammaires. Beaucoup de femmes les considèrent trop petits ou bien trop gros. De la même manière que la taille du pénis n'influence pas vraiment l'orgasme vaginal, la dimension de la poitrine n'interfère absolument pas dans le plaisir physique d’une femme.

Ce sont les tétons qui comptent ! Ils contiennent de nombreuses terminaisons nerveuses et sont donc sujets à mener la femme vers l'orgasme lorsqu'ils sont titillés, sucés, léchés, malaxés ou mordus doucement, selon son goût. Leur taille varie selon les femmes et une fois de plus, le fait qu'ils soient petits ou gros ne change rien.

Les trucs pour savoir stimuler ses seins :

Attrapez d'abord un sein avec une seule main comme si vous vouliez le soupeser. Avec le pouce, caressez lentement le haut de la poitrine tandis que les autres doigts exercent une légère pression au-dessous. Puis laissez redescendre votre pouce pour faire rouler le téton. Vous pouvez ensuite commencer à le pincer en ramenant vos autres doigts. N'oubliez pas votre langue : ainsi humidifiés, ils seront encore plus sensibles. Selon ses goûts, vous pouvez vous occuper des deux seins en même temps.

Le point-G des femmes

Malheureusement pour les hommes, il semble bien que le point-G soit une exclusivité féminine. Si vous souhaitez lui demander de vous prodiguer certains plaisirs qui vont vous aider à atteindre l'orgasme, il est conseillé d'être capable d’en faire autant.

Les sexologues en particulier et les médecins en général en ont fait l'objet d'un débat trépidant, s'interrogeant sur son existence et sa localisation. A l'inverse du clitoris, il n'est pas situé à l'extérieur du vagin et ne se voit pas à l'oeil nu. On le désigne par la lettre G car on doit sa découverte à un gynécologue allemand, le docteur Ernst Grafenberg, qui en fit le centre de ses travaux dans les années cinquante.

Le fait est qu'il existe bel et bien et concerne en fait une zone précise, à l'intérieur du vagin, de la taille d’une pièce de monnaie. Il se trouve sur la paroi supérieure interne du vagin où aboutissent de nombreuses terminaisons nerveuses et peut donc, selon les femmes, provoquer plus ou moins de plaisir quand il est stimulé.

Contrairement au mythe qui règne à son sujet, sa stimulation ne déclenche pas systématiquement un orgasme cataclysmique chez toutes les femmes. C'est en parvenant à le localiser que vous saurez si oui ou non, il peut lui apporter du plaisir à votre partenaire.

Les trucs pour localiser son point-G :

En la masturbant, une fois qu'elle sent le plaisir monter, introduisez un doigt un peu plié et frottez sur le haut de la paroi interne de son vagin. Plus qu'une simple pénétration, vous devez pliez et dépliez votre doigt. Stimulez maintenant son clitoris et continuez à remuer délicatement votre doigt dans son vagin.

Vous pouvez aussi utiliser un vibromasseur que vous allez introduire d'un quart seulement dans le vagin.

Pour une réussite de cet exercice, il vous faut vous concentrer à chaque étape sur son plaisir et ne pas hésiter à lui poser les questions suivantes :

- "Est-ce que ton plaisir est plus intense ?"

- "Est-ce que tu te sens partir plus vite vers l'orgasme ?"

Faire preuve d'imagination

Ne vous limitez pas à la pénétrer avec vos doigts pour vous assurer de l'humidité de son vagin. Vous pouvez la mener vers l'orgasme en vous servant de votre langue. Pratiquer un cunnilingus est une activité sexuelle bien plus intime que la pénétration. Surtout, c'est un moyen de procurer un orgasme plus facilement que dans le cadre d'un rapport sexuel traditionnel. Car la stimulation du clitoris par une langue chaude et humide ne peut pas laisser votre partenaire de marbre.

Les dix trucs pour réussir un cunnilingus

1. Adoptez une position confortable

Pour la plupart des femmes, la meilleure position reste d'être allongée les jambes écartées. Placez votre tête dans le creux de ses cuisses et c'est à vous de voir si vous préférez être allongé ou bien assis. Il existe aussi des variantes comme par exemple la femme debout et vous assis entre ses jambes.

2. Commencez toujours avec vos mains

Caressez l'intérieur de ses cuisses, puis rapprochez vous de sa toison. Humidifiez le bout de vos doigts et touchez ses lèvres, son clitoris et enfin embrassez son vagin puis tout son sexe. Quand vous sentez l'excitation arriver, placez votre langue sur sa vulve.

3. Léchez toute la zone

Promenez votre langue sur l'ensemble de son sexe. Vous pouvez effectuer des variantes en ayant la langue pointue, puis qui vient s'enrouler, ou encore laper à petits coups. Prenez votre temps.

4. Concentrez-vous sur le clitoris

Utilisez la pointe de votre langue pour décrire des petits cercles autour de son clitoris. Vous pouvez également descendre de bas en haut ou encore exercer une pression mais si votre partenaire est très sensible à cet endroit, évitez la stimulation directe.

5. Pénétrez son vagin

Vous pouvez pointer votre langue et l'introduire dans son vagin. N'essayez pas d'entrer profondément mais attardez-vous à bien écarter ses lèvres vaginales.

6. N'oubliez pas les caresses

Pendant que votre langue s'active, n'oubliez pas de laisser vos mains vagabonder sur son corps et en particulier sur ses seins, ou autour de son anus si elle apprécie ce geste.

7. Demandez-lui ce qu'elle aime

Interrogez-la sur les zones où elle apprécie particulièrement de voir votre langue s'attarder. Un petit peu à gauche, un petit peu plus à droite, elle vous le dira ou encore vous le montrera avec ses doigts.

8. Ayez la langue toujours humide

Vos caresses buccales doivent toujours être prodiguées avec une langue humide. Si votre bouche se déshydrate, buvez un petit verre d'eau.

9. Gardez le rythme à l'approche de l'orgasme

Si vous la sentez proche de l'orgasme, conservez le rythme à l'endroit où se trouve votre langue. Autrement, l'intensité va redescendre. A vous de voir si vous voulez faire durer le plaisir mais surtout, ne la frustrez pas !

10. Retirez votre langue une fois l'orgasme atteint

Nombreuses sont les femmes qui une fois l'orgasme atteint ne supportent pas bien la poursuite d'une stimulation avec la langue. Passez à autre chose : embrassez-la sur la bouche ou ailleurs, caressez ses seins, à moins bien sur qu'elle ne vous demande de continuer.

CONSEIL

La plupart des femmes atteignent l'orgasme lors d'un cunnilingus par la stimulation du clitoris. D'autres préfèrent une pénétration de la langue dans le vagin. N'oubliez pas que chaque femme a ses petits plaisirs. Si vous souhaitez la contenter parfaitement, parlez-lui, identifiez ce qu'elle souhaite exactement recevoir. Le sexe oral peut se pratiquer dans de nombreuses positions. Le seul impératif est bien entendu d'être physiquement à l'aise.

Une majorité d'hommes croient qu'il suffit de pratiquer un nombre impressionnant de positions pour contenter sexuellement leur partenaire. Or, une femme ne vous demande pas d'apprendre par coeur le Kama Sutra. Elle attache plus d'importance à votre façon de bouger et à votre capacité à la surprendre. En d'autres termes, faire l'amour en la pénétrant toujours au même rythme et en permanence dans un lit peut s'avérer lassant. Être un amant inoubliable, c'est aussi savoir se servir de son corps... et de sa tête.

Les trucs pour savoir bouger son corps :

- Variez la profondeur de votre pénétration. Vous allez vous-même ressentir de nouvelles sensations.

- Variez la vitesse et l'intensité de votre pénétration. Utilisez les muscles supérieurs de vos cuisses et pas seulement votre bassin.

- Sachez ménager des pauses. Ne vous contentez pas de pénétrer votre partenaire jusqu'à l'orgasme. Arrêtez vous, embrassez vous, caressez vous et redémarrez.

- Sachez modifier le sens de votre pénétration. Remuez votre pénis à l'intérieur de son vagin, vers la gauche, vers la droite, au milieu...

Faire l'amour dans des endroits insolites

Il existe bien d'autres lieux pour faire l'amour que le lit de la chambre à coucher. A moins d'habiter dans un studio, vous allez vous rendre compte si vous prenez la peine d'y penser que de nombreux endroits de votre habitation sont propices aux galipettes. Ne tombez pas dans l'excès inverse qui consiste à ne plus considérer le lit que pour y dormir. Entraînez votre partenaire dans d'autres pièces et vous lui offrirez des séances d'amour inoubliables.

- La salle de bain

Les miroirs qui s'y trouvent ne servent pas seulement à vous coiffer le matin ! Contre le lavabo, dans la baignoire, sous la douche en utilisant le massage du jet d'eau comme un accessoire, les possibilités ne manquent pas. C'est aussi le bon endroit pour pratiquer une épilation associée à un cunnilingus par exemple.

- La cuisine

Vous y disposez de larges plans de travail et vous pouvez y inventer des jeux érotiques à base d'aliments ou d'ustensiles divers, c'est une fois de plus votre imagination qui doit fonctionner. Vous pouvez vous servir de glace, de chocolat, de crèmes, de fruits...

- Le salon

C'est l'endroit où en général vous passez le plus de temps quand vous êtes chez vous. Sur le canapé bien sûr, sur la table, sur le tapis ou la moquette, le mobilier ne manque pas. Si vous la prenez sur le canapé par exemple, la prochaine fois que des amis viendront à la maison et s'y assoiront, regardez-la discrètement du coin de l'oeil, elle devrait se trouver très émoustillée.

- Les escaliers

"Le meilleur dans l'amour c'est quand on monte l'escalier", a dit un jour George Clémenceau. Il parlait des hommes qui fréquentent des prostituées. On pourrait adapter la phrase en disant que le meilleur est de la monter sur l'escalier ! Les marches vous offrent un éventail de positions très large et c'est l'occasion pour chacun des partenaires de se découvrir sous un angle nouveau.

- A la cave ou au grenier

Vous êtes descendu chercher une bouteille de vin ou vous êtes en train de ranger des affaires quand soudain vous réalisez l'intérêt de cette grande malle...

Quand vous aurez exploré tous les coins et recoins de votre maison, l'idée de vous amuser en extérieur va sans doute vous titiller. Dans le jardin, contre un arbre, sur la plage, dans une cabine de téléphérique au ski, les endroits surprenants ne manquent pas. La seule limite à se fixer étant ce que la loi condamne comme un attentat à la pudeur. Ne vous faites pas surprendre !

Prolonger le plaisir

Homme ou femme, vous possédez un muscle commun, le pubococcygien, également appelé muscle PC (pubococcygien). Il se situe entre l'os pubien et le coccyx. Sans le savoir, vous l'utilisez quotidiennement pour arrêter d’uriner ou expulser les dernières gouttes d’urine. Or, il existe un rapport direct entre l’absence de sensations sexuelles et l’atrophie plus ou moins prononcée du muscle PC (pubococcygien).

En fortifiant votre muscle PC (pubococcygien), vous allez parvenir à maintenir votre érection plus longtemps et donc à retarder votre éjaculation. Ainsi, en le contractant lorsque vous sentez l'imminence du point de non-retour, vous allez vous surprendre à décider exactement à quel moment vous souhaitez jouir. Enfin, en sachant utiliser ce muscle de façon consciente et volontaire, vous allez procurer à votre partenaire une sensation qui ne devrait pas la laisser de glace : votre pénis va littéralement danser dans son vagin !

Afin de posséder un muscle PC (pubococcygien) fort et vigoureux, il faut pratiquer un petit entraînement sous la forme d'exercices dits de Kegel, du nom du médecin allemand qui les a mis au point. Vous devez au préalable parvenir à localiser le muscle PC (pubococcygien). Le meilleur moment est donc lorsque vous urinez : stoppez puis laissez repartir votre jet d'urine. Le muscle utilisé est le PC (pubococcygien). Une fois que vous le sentez bien, vous êtes prêt pour appliquer les préceptes du docteur Kegel.

EXERCICE 1

Contractez puis relâchez votre muscle PC (pubococcygien) dix fois de suite. Faites cela à raison de dix fois par séance, deux fois par jour. Vous pouvez vous entraîner à peu près partout, personne ne devinera ce que vous êtes en train de faire.

Vous n'avez même pas besoin de toucher votre pénis. Vous éprouverez sans doute à la suite des exercices une sensation étrange au premier abord mais qui ne vous causera aucun problème : comme si votre pénis remuait légèrement tout seul dans votre pantalon !

EXERCICE 2

Gardez votre muscle PC (pubococcygien) contracté de trois à sept secondes. Faites cela dix fois par séance, deux fois par jour. Une fois de plus, il vous est possible de vous exercer n'importe où.

EXERCICE 3

Contractez lentement votre muscle PC (pubococcygien), en procédant par palier, à l'image d'un ascenseur qui s'arrête à chaque étage avant de repartir. Faites cela dix fois par séance, deux fois par jour, où bon vous semble !

N'oubliez pas que plus vous les pratiquerez régulièrement, plus vous obtiendrez des résultats rapidement. A terme, vous éprouverez sans doute une irrésistible envie de faire l'amour, comme le font remarquer la plupart de celles qui appliquent les exercices de Kegel.

Il existe une autre technique qui n'a rien à voir avec les exercices de Kegel et qui va concrètement vous permettre aussi de retarder votre éjaculation. C'est la technique du "squeeze", c'est à dire en français de la "pression". Il vous faudra au préalable être familier avec les sensations que vous éprouvez lorsque vous approchez de l'orgasme. En vous masturbant ou en faisant l'amour, cherchez à bien identifier ce moment qui précède le point de non-retour. Quand vous ferez l'amour, vous le verrez venir et serez donc capable de le retarder.

Lorsque vous faites l'amour et que vous sentez approcher le moment de votre éjaculation, stoppez les "va-et-vients" dans le vagin de votre partenaire. Au besoin, demandez-lui de ne pas bouger. Ensuite, retirez vous et attrapez votre pénis avec la main. Posez votre pouce juste en dessous du gland et exercez une légère pression.

En même temps, utilisez un ou deux doigts pour exercer une autre pression légère à l'un de ces deux endroits : ou bien juste sous le gland de l'autre côté de là ou se place votre pouce, ou bien à la racine de votre pénis, en dessous également.

En exerçant de la sorte une pression vous allez réduire votre état d'excitation et en même temps ressentir une baisse de votre envie d'éjaculer immédiatement.

Lui procurer des orgasmes multiples

Le meilleur moyen d'y parvenir reste de savoir varier les plaisirs. Ainsi, ce ne sont pas spécialement deux pénétrations vaginales à la suite qui pourront provoquer des orgasmes répétés. En revanche, vous pouvez très bien jouir une première fois grâce à une stimulation buccale ou manuelle puis par exemple une seconde fois lors de la pénétration. Et pourquoi pas une troisième fois par le biais d'une autre stimulation et ainsi de suite...

La quantité ne saurait être obligatoirement un signe de qualité. Autrement dit, ne mesurez pas votre capacité à la faire jouir par le nombre d'orgasmes que vous parvenez à lui donner. Amener à l'orgasme est merveilleux et en susciter un deuxième l'est aussi, sans que cela soit la preuve irréfutable d'être une bête de sexe !

Obtenir des orgasmes simultanés

Certaines personnes pensent que c'est en obtenant un orgasme simultané avec leur partenaire qu'elles atteindront les cimes de la jouissance. Ce peut-être le cas mais cela peut aussi empêcher de vraiment se concentrer sur l'orgasme de l'autre lorsqu'il l'atteint, car on se retrouve pris par sa propre jouissance. C'est donc une affaire de goût. Toutefois, il est parfaitement possible d'arriver à des orgasmes simultanés en appliquant quelques principes simples.

Les trucs pour obtenir un orgasme simultané

- Synchroniser la montée vers le plaisir

Les hommes ont tendance à prendre un peu moins de temps que les femmes pour atteindre l'orgasme. Il faut donc veiller à une montée du désir commune partant d'un niveau similaire aux deux partenaires. Pour cela, il faut retarder la pénétration et se concentrer sur des préliminaires (caresses, cunnilingus, etc.)

- Quand votre partenaire sent venir la montée de l'orgasme, vous pouvez alors la pénétrer. En vous concentrant chacun sur les mouvements de va-et-vients, vous pouvez vous retrouver prêt au même moment pour l'explosion finale. C'est alors pour vous le moment d'accélérer la cadence.

CONSEIL

Afin d'obtenir un orgasme simultané, la communication entre les deux partenaires est une condition essentielle.

Ce qu'il faut retenir de cette méthode

Trop d'hommes ne savent pas prêter l'oreille à ce qu'attendent vraiment les femmes en matière de sexe. Ils sont égoïstes alors qu'il convient pour être un amant digne de ce nom, de savoir décrypter et comprendre les desiderata de leur partenaire. C'est en communiquant et en sachant se présenter sous un jour favorable que les hommes peuvent parvenir à éveiller le désir d'une femme.

Après le désir vient l'excitation proprement dite qu'il faut aussi savoir entretenir et développer : rien ne sert de sauter sur sa partenaire comme un fauve, elle préfère souvent une progression lente et sûre. Enfin, un amant inoubliable devra toujours savoir la surprendre et dans ce but il ne doit pas se servir uniquement de son corps mais aussi de sa tête. Sur un plan strictement physique, il peut avec de l'entraînement lui donner plus que ce qu'il n'a l'habitude de lui offrir. Elle n'en sera que plus comblée.


Atteindre l'orgasme à coup sûr

Présentation de la méthode

Introduction

Rendre son corps plus sensuel

Explorer la sensualité à deux

Découvrir ses zones érogènes

S'entraîner au plaisir

Maîtriser l'orgasme

Prolonger la jouissance

Chevaucher la vague

Ce qu'il faut retenir de cette méthode

Introduction

La sexualité, quelle que soit la forme selon laquelle on la pratique, doit d'abord rester une source de plaisir. Trop souvent, de nombreux hommes éprouvent des problèmes de différentes natures pour atteindre l'orgasme. Ils ne sont pas impuissants mais passent à côté de leur propre jouissance par ignorance ou par lassitude. Or le plaisir sexuel demeure le meilleur moyen d'aimer le sexe et de le pratiquer de façon sereine et plaisante. Voici une méthode simple et pratique pour que l'extase soit le plus souvent possible au rendez-vous.

Rendre son corps plus sensuel

Le premier secret du plaisir charnel est de s'accepter et de s'aimer soi même. En préalable au vécu de grandes jouissances, vous devez vous accorder du temps et particulièrement pour mieux vous connaître sur le plan physique. Les hommes qui savent jouir intensément sont ceux qui entretiennent une relation harmonieuse avec eux-mêmes.

Ce n'est pas parce qu'un homme est beau au sens esthétique qu'il sera forcément sensuel et à l'aise dans sa sexualité. Bien des hommes, loin d'être des canons de beauté, dégagent en fait un charme irrésistible parce qu'ils sont bien dans leur corps et dans leur peau. Ils sont intimes avec eux-mêmes et se connaissent de la tête aux pieds.

Vous avez déjà éprouvé ce sentiment naturel que tel vêtement ou accessoire vous rendait plus séduisant. En fait, ce n'est pas l'objet en soi qui vous octroie soudain un pouvoir de séduction. C'est le fait de le porter qui vous rend plus confiant, plus à l'aise. Pour s'aimer et s'accepter soi-même, il convient de faire preuve de tolérance envers sa propre personne, c'est-à-dire en fin de compte devenir son propre modèle. Il vaut mieux ainsi être inspiré par l'image que vous renvoie votre miroir plutôt que par celle, tronquée et retouchée, que vous proposent la publicité et le cinéma.

EXERCICE 1

Accordez-vous un moment d'intimité, tout seul, dans un endroit où vous ne serez pas dérangé. Déshabillez vous complètement et observez votre corps de la tête aux pieds devant un grand miroir. Prenez au moins 15 minutes.

Faites attention aux caractéristiques générales de votre corps : la couleur et la texture de votre peau, votre silhouette, votre taille... N'oubliez pas de vous observer recto verso.

Vous allez nommer à voix haute tout ce que vous n'aimez pas à propos de votre corps et dire pourquoi. Comme par exemple : "je n'aime pas mon abdomen car j'ai l'air obèse en short", "je n'aime pas mes bras car ils ne sont pas assez musclés"...

Vous allez maintenant nommer à voix haute tout ce que vous aimez à propos de votre corps et dire pourquoi. A ce stade de l'exercice, il faut vous forcer à citer au moins dix détails. Et ne vous dites pas que c'est mission impossible, adoptez une pensée positive. Dites par exemple "j'aime la couleur de mes yeux car ils sont sombres et mystérieux", "j'aime mes jambes car elles sont élancées"...

EXERCICE 2

Toujours seul et nu, vous allez lentement toucher votre corps partout, pour en ressentir toutes les courbes et tous les reliefs. Il ne s'agit pas de caresses sensuelles mais d'un contact corporel. Créez un lien avec tout votre corps par l'intermédiaire de vos mains. Accueillez librement vos pensées, il n'y a pas de but particulier à atteindre.

Vivez l'instant présent : détendez-vous et appréciez cette exploration tactile. Prenez au moins 10 minutes. A la fin, regardez-vous encore dans le miroir et du regard, embrassez-vous. Sentez comme votre corps vous appartient et comment toute la beauté qu'il contient est intimement la vôtre.

En pratiquant sérieusement ces exercices vous allez comprendre que :

1. Votre corps est beau à regarder et agréable à toucher.

2. Il est facile de l'accepter et de l'aimer tel qu'il est.

3. Il peut vous offrir mille et un plaisirs sensuels et sexuels à partir du moment où vous l'aimez. Si vous aimez écrire, décrivez pourquoi vous aimez votre corps et ce que vous n'aimez pas, comment vous voyez votre vie sensuelle et sexuelle à ce jour, ce que vous préférez et le reste, comment vous imaginez cette même vie à l'avenir, ce que vous avez envie de connaître et ce que vous refusez de connaître.

Il s'agit de libérer vos pensées, de vider votre tête de ce que vous vous répétez à voix basse sans cesse et qui vous fait surtout du mal. Si l'écriture n'est pas votre jardin secret, effectuez des collages à partir de photos de magazine sur les thèmes du corps, de la mode et beauté, de la sensualité et de la sexualité. Ajoutez des légendes, amusez-vous et soyez à l'écoute instinctive de vos sensations et sentiments.

Vous avez également besoin d'avoir confiance en votre partenaire pour vous abandonner à la jouissance. De même, les preuves de tendresse, d'affection et les marques d'attention lui sont nécessaires. Elle a besoin de partage, d'être informée de ce que vous voulez. Si elle a confiance en vous, elle pourra se laisser aller et son orgasme vous impressionnera. Prenez du temps avec elle, parlez de ce que vous allez faire et ensuite de ce que vous avez fait. Exprimez-vous ! Soyez attentif à l'autre et interrogez-vous ensemble sur vos sensations intimes.


Explorer la sensualité à deux

L'apparence physique joue un rôle très important dans un premier contact entre deux personnes. Une relation basée sur la séduction est généralement fondée sur ce que vous voyez de l'autre. Cependant, il ne faut pas se focaliser sur ce seul critère. En effet, si votre plastique vous obsède car vous ne vous aimez pas, vous allez douter de vous-même et vous ne semblerez pas sûr de vous.

Or, pour séduire, il vaut mieux être sûr de soi. Pour y parvenir, vous devez adopter une pensée positive. Voici quelques trucs pour penser positivement :

1. Ne parlez pas à votre partenaire de vos imperfections physiques. N'attirez pas son attention sur ce qui ne va pas en vous car l'autre veut vous apprécier tel que vous êtes plutôt que de passer son temps à vous entendre ressasser vos angoisses.

2. Ne scrutez pas votre partenaire comme une bête curieuse.

3. Comprenez que vous êtes un être humain et qu'à ce titre, tous les corps sont différents et uniques.

4. Sachez apprécier le contact de votre peau contre la sienne.

5. Ne soyez pas obsédé par les corps que vous voyez dans les magazines, à la télévision ou au cinéma. N'oubliez jamais que la fiction n'est pas la réalité et que bien souvent la perfection des corps des mannequins est d'abord le fruit de logiciels informatiques performants !

6. Souvenez-vous qu'il faut toujours afficher un maximum de confiance car cette assurance vous rendra sexy.

Des imperfections physiques peuvent toujours être gommées si vous possédez une réelle motivation pour cela. Il ne s'agit pas d'aller dépenser des fortunes en chirurgie esthétique mais plutôt de s'acheter une paire de chaussures de sport et de commencer à se dépenser physiquement, dès que votre emploi du temps vous le permet. La pratique régulière d'un sport ne pourra que vous faire du bien.

Tout le monde n'a pas toujours le temps de jouer au tennis, de faire un footing ou de se rendre après le bureau dans une salle de sport. En revanche, effectuer quelques exercices simples à la maison est à la portée de tous. Dansez, faites du vélo, prenez l'escalier plutôt que l'ascenseur... Eliminez ! Et pour votre information, sachez que lorsque vous faites l'amour, vous brûlez entre 100 et 150 calories. Vous savez ce qu'il vous reste à faire...

CONSEIL

Quand vous faites l'amour, n'éteignez pas la lumière ! Si un éclairage intense vous perturbe, choisissez d'allumer quelques bougies. Elles procurent une lumière très particulière à travers laquelle tous les corps sont beaux à regarder.

EXERCICE 1

Allongez-vous tous les deux, nus ou habillés, sur le coté, elle derrière vous, comme emboîtés. Laissez-la se blottir contre vous, sa poitrine touchant votre dos. Elle peut délicatement poser une main sur votre ventre. Restez ainsi parfaitement calmes. Ne parlez pas, ne bougez pas.

Concentrez-vous uniquement sur votre respiration. La vôtre puis celle de votre partenaire. Prenez trois ou quatre respirations profondes et expirez avec force. Vos rythmes vont se ralentir et se synchroniser. Détendez-vous. Sentez la chaleur de votre partenaire, sentez la tranquillité qui règne. Après quelques minutes, vous vous sentirez plus légers, plus détendus dans tout votre corps.

EXERCICE 2

Allongez-vous sur le dos, votre partenaire s'allongera au-dessus de vous et lentement, délicatement, s'abaissera de manière à ce que vous vous retrouviez front contre front. Elle fera petit à petit reposer tout son poids sur vous. Restez tranquille et silencieux. Sentez tous les endroits où vos corps se touchent, vos chaleurs, vos sensations. Puis échangez les rôles.

Vous allez lui faire mieux connaître votre intimité, lui apprendre à se sentir plus confiante avec vous. Déshabillez-vous et guidez sa main. Faites lui découvrir votre bas-ventre, votre sexe, vos bourses... Ce n'est pas un cours d'anatomie mais une exploration charnelle. Souriez, riez et respirez profondément.


Découvrir ses zones érogènes

D'une façon générale, vos zones érogènes se situent là où leur stimulation vous procure du plaisir. Il est donc important de bien prendre conscience des avantages à se caresser, seul ou mutuellement avec votre partenaire, afin de localiser les zones qui vous donnent du plaisir. Si l'orgasme masculin provient du pénis, vous devez savoir que d'autres zones de votre corps peuvent accélérer votre montée vers la jouissance en recevant une stimulation manuelle ou buccale.

Certains hommes explosent de plaisir à la succion de leur orteil, ou par des caresses dispensées en différents endroits que l'on n'imaginerait pas forcément comme des sources potentielles de jouissance : le nombril, les tétons ou l'anus pour ne citer que les plus récurrentes.

Cependant, il demeure important de savoir se concentrer sur les zones "classiques" qui procurent presque systématiquement un orgasme ou en tout cas beaucoup de plaisir. Il s'agit essentiellement de votre pénis, du périnée et de vos tétons.

1. Le pénis

La raison d'être physiologique du pénis est claire : d'une part il permet à l'homme d'expulser son sperme dans le vagin et d'autre part il l'aide à évacuer son urine. D'un point de vue pratique, il est une source immense de plaisir ! Mais votre organe sexuel ne se résume pas à un membre de chair. Vos bourses, votre prépuce et votre frenulum (là où la peau se rattache au pénis en dessous du gland) sont autant de zones intéressantes à stimuler.

Voici quelques trucs pour qu'elle stimule votre pénis avec efficacité :

- Elle commence par lentement masser vos bourses en veillant à rester toujours très délicate.

- Elle laisse en même temps quelques doigts de l'autre main courir à la base de votre pénis.

- Puis sa main remonte pour agripper votre membre et le masturber délicatement, en découvrant d'abord la calotte de peau du prépuce.

- Elle peut aussi utiliser conjointement ses deux mains pour agir sur votre pénis. Enfin, elle peut réaliser l'exercice présenté ci-dessus et vous amener vers l'extase avec ses doigts et/ou sa langue.

CONSEIL

Certains hommes n'apprécient que moyennement la stimulation directe de leur gland avec les doigts car il peut se révéler très sensible et ainsi leur procurer une forme d'irritation. Vous pouvez dans ce cas lui demander d'utiliser plutôt sa langue.

2. Le périnée

Cette zone extrêmement sensible est située entre vos bourses et votre anus. Sa stimulation peut à elle seule provoquer chez vous une érection. Avec la langue ou avec les doigts, elle peut lécher, titiller, masser, en d'autres mots vous faire beaucoup de bien.

Selon vos préférences, il y a fort à parier que lorsqu'elle va stimuler votre périnée vous allez vite avoir envie qu'elle descende encore un peu plus bas vers votre anus. Si vous avez pris une douche au préalable, elle devrait se montrer moins réticente. Cela dit, c'est une affaire de goût et il ne sert à rien de la forcer ou de l'implorer pour cela.

3. Les tétons

D'un point de vue anatomique, les tétons masculins n'ont rien de très érotique : ce sont des appendices mammaires qui au contraire de la femme sont rarement développés. La seule raison de les aimer est le fait qu'ils peuvent vous offrir de grandes jouissances. Ils contiennent de nombreuses terminaisons nerveuses et sont donc sujets à vous mener vers l'orgasme lorsqu'ils sont titillés, sucés, léchés, malaxés ou mordus doucement, selon votre goût.

Voici quelques trucs pour qu'elle stimule vos tétons avec efficacité :

- Avec le pouce, elle caresse lentement votre poitrine autour de l'auréole tandis que les autres doigts exercent une légère pression directe sur le téton.

- Puis elle laisse redescendre son pouce en dessous du téton. Elle peut ensuite commencer à le pincer en ramenant ses autres doigts. Selon votre goût, elle peut s'occuper de vos deux tétons en même temps.

- Elle peut aussi agir sur cette zone avec sa langue et, pendant ce temps, vous masturber.


Le point G des femmes

Malheureusement pour les hommes, il semble bien que le point G soit une spécialité féminine. Si vous souhaitez lui demander de vous prodiguer certains plaisirs qui vont vous aider à atteindre l'orgasme, il est conseillé d'être capable de lui en faire autant.

Les sexologues en particulier et les médecins en général en ont fait l'objet d'un débat trépidant, s'interrogeant sur son existence, sa localisation et justement les moyens de parvenir à le dénicher. A l'inverse du clitoris, il n'est pas situé à l'extérieur du vagin et ne se voit pas à l'oeil nu. On le désigne par la lettre G car on doit sa découverte à un gynécologue allemand, le docteur Ernst Grafenberg, qui en fit le centre de ses travaux dans les années cinquante.

Le fait est qu'il existe bel et bien et concerne en fait une zone précise à l'intérieur du vagin mesurant à peine un centimètre et demi carré. D'une façon générale, il se trouve sur la paroi supérieure interne du vagin où aboutissent de nombreuses terminaisons nerveuses et peut donc selon les femmes provoquer plus ou moins de plaisir quand il est stimulé.

Contrairement au mythe qui règne à son sujet, sa stimulation ne déclenche pas systématiquement d'orgasme cataclysmique chez toutes les femmes. C'est en parvenant à le localiser que vous saurez si oui ou non il peut lui apporter du plaisir et dans quelle mesure.

Voici quelques trucs pour localiser son point G :

- En la masturbant, une fois qu'elle sent le plaisir monter, introduisez un doigt un peu plié et frottez sur le haut de la paroi interne de son vagin. Plus qu'une simple pénétration, vous devez pliez et dépliez votre doigt.

- Stimulez maintenant son clitoris et continuez avec votre doigt dans le vagin.

- Vous pouvez aussi utiliser un vibromasseur que vous allez introduire d'un quart seulement dans le vagin.

Pour une réussite de cet exercice, il vous faut à chaque étape bien vous concentrer sur son plaisir et oser lui poser les questions suivantes :

- est-ce que ton plaisir est plus intense ?

- est-ce que tu te sens partir plus vite vers l'orgasme ?


S'entraîner au plaisir

La masturbation est une activité qui permet de prendre pleinement conscience de sa capacité à atteindre l'orgasme. C'est aussi un excellent moyen de vous entraîner à retarder votre orgasme, en particulier si vous craignez souffrir d'éjaculation précoce. Voici quelques trucs pour une masturbation efficace :

- Il vous faut d'abord prendre le temps de vous masturber sans chercher à satisfaire de façon immédiate quelque pulsion que ce soit.

- Quand vous sentez que vous êtes sur le point d'exploser, ralentissez votre geste.

- Cherchez à bien identifier ce moment qui précède le point de non-retour. Quand vous ferez l'amour, vous le verrez venir et serez donc capable de le retarder si nécessaire.

- Tentez de vous masturber pendant 20 à 30 minutes sans éjaculer. Vous ne resterez peut-être pas en érection en permanence mais cela est sans importance. L'important est que vous parveniez à prendre du plaisir avant la jouissance finale.

Hommes et femmes possèdent un muscle commun, le pubococcygien, également appelé muscle PC (pubococcygien). Il se situe entre l'os pubien et le coccyx. Sans le savoir, vous l'utilisez quotidiennement pour arrêter d’uriner. Or, il existe un rapport direct entre l’absence de sensations sexuelles et l’atrophie plus ou moins prononcée du muscle PC (pubococcygien).

En fortifiant votre muscle PC (pubococcygien), vous allez parvenir à maintenir votre érection plus longtemps et donc à retarder votre éjaculation. Ainsi en le contractant lorsque vous sentez l'imminence du point de non-retour vous allez vous surprendre à décider exactement à quel moment vous souhaitez jouir. Enfin, en sachant utiliser ce muscle de façon consciente et volontaire, vous allez procurer à votre partenaire une sensation qui ne devrait pas la laisser de glace : votre pénis va littéralement danser dans son vagin !

Pour posséder un muscle PC (pubococcygien) fort et vigoureux, il faut pratiquer un petit entraînement sous la forme d'exercices dits de Kegel, du nom du médecin allemand qui les a mis au point. Vous devez au préalable parvenir à localiser le muscle PC (pubococcygien). Le meilleur moment est donc lorsque vous urinez : stoppez puis laissez repartir votre jet d'urine. Le muscle utilisé est le PC (pubococcygien). Une fois que vous le sentez bien, vous êtes prêt pour appliquer les préceptes du docteur Kegel.

EXERCICE 1

Contractez puis relâchez votre muscle PC (pubococcygien) dix fois de suite. Faites cela à raison de dix fois par séance, deux fois par jour. Vous pouvez vous entraîner à peu près partout, personne ne devinera ce que vous êtes en train de faire.

Vous n'avez même pas besoin de toucher votre pénis. Vous éprouverez sans doute à la suite des exercices une sensation étrange au premier abord mais qui ne vous causera aucun problème : comme si votre pénis remuait légèrement tout seul dans votre pantalon !

EXERCICE 2

Gardez votre muscle PC (pubococcygien) contracté de trois à sept secondes. Faites cela dix fois par séance, deux fois par jour. Une fois de plus, il vous est possible de vous exercer n'importe où.

EXERCICE 3

Contractez lentement votre muscle PC (pubococcygien), en procédant par palier, à l'image d'un ascenseur qui s'arrête à chaque étage avant de repartir. Faites cela dix fois par séance, deux fois par jour, où bon vous semble !

N'oubliez pas qu'à l'image de tout exercice, plus vous les pratiquerez régulièrement, plus vous obtiendrez vite des résultats. A terme, vous éprouverez sans doute une irrésistible envie de faire l'amour, comme le font remarquer la plupart de ceux qui pratiquent les exercices de Kegel.

Il existe une autre technique qui n'a rien à voir avec les exercices de Kegel et qui va concrètement vous permettre de retarder votre éjaculation. C'est la technique du "squeeze", c'est-à-dire en français de la "pression". Il vous faudra au préalable être familier avec les sensations que vous éprouvez lorsque vous approchez de l'orgasme.

Voici quelques trucs pour maîtriser la technique du squeeze :

- Lorsque vous faites l'amour et que vous sentez approcher le moment fatidique, stoppez les va-et-vient dans le vagin de votre partenaire. Au besoin, demandez-lui de ne pas bouger.

- Ensuite, retirez-vous et attrapez votre pénis avec la main.

- Posez votre pouce juste en dessous du gland et exercez une légère pression.

- En même temps, utilisez un ou deux doigts pour exercer une autre pression légère à l'un de ces deux endroits : sous le gland de l'autre côté de là ou se place votre pouce, ou bien à la racine de votre pénis.

En exerçant de la sorte une pression vous allez réduire votre état d'excitation.


Maîtriser l'orgasme

1. Obtenir des orgasmes répétés

Si un orgasme se révèle délicieux, le deuxième sera-t-il aussi bon ? La question mérite d'être posée car le corps n'est pas une machine qui serait capable de produire en série une sensation donnée. Cependant, il est parfaitement possible d'obtenir plusieurs orgasmes, en général deux et c'est déjà pas mal, à condition de les espacer dans le temps de plusieurs minutes.

Une fois que vous avez éjaculé, il serait prétentieux de vouloir repartir immédiatement car ce serait aller à l'encontre de votre nature. En effet, au contraire de la femme qui peut obtenir des orgasmes espacés de quelques secondes seulement, l'homme a besoin d'une phase de repos. C'est pourquoi il convient mieux de parler d'orgasmes répétés plutôt que multiples.

Le meilleur moyen d'y parvenir reste de savoir varier les plaisirs. Ainsi, ce ne sont pas spécialement deux pénétrations vaginales à la suite qui pourront provoquer des orgasmes répétés. En revanche, vous pouvez très bien jouir une première fois grâce à une stimulation buccale ou manuelle puis par exemple une seconde fois lors de la pénétration. Et pourquoi pas une troisième fois par le biais d'une autre stimulation ?

La quantité ne saurait être obligatoirement un signe de qualité. Autrement dit, ne mesurez pas votre capacité à jouir par le nombre d'orgasmes que vous parvenez à atteindre. Avoir un orgasme est merveilleux et en avoir deux l'est aussi, sans que cela soit la preuve irréfutable d'être une bête de sexe !

Voici deux trucs pour obtenir des orgasmes répétés :

- Le premier orgasme atteint, votre gland devient assez sensible et refuse la stimulation directe. De plus, votre pénis retourne à sa taille habituelle. Respirez, soufflez, et privilégiez alors une caresse plus douce et moins directe, par exemple sur les fesses.

- A chaque respiration, contractez et décontractez en cadence votre bas-ventre. Vous allez peu à peu vous sentir repartir vers une érection.

2. Obtenir des orgasmes simultanés

Certaines personnes pensent que c'est en obtenant un orgasme simultané avec leur partenaire qu'elles atteindront les cimes de la jouissance. Ce peut-être le cas mais cela peut aussi empêcher de vraiment se concentrer sur l'orgasme de l'autre lorsqu'il l'atteint, car on se retrouve pris par sa propre jouissance. C'est donc une affaire de goût. Toutefois, il est parfaitement possible d'arriver à des orgasmes simultanés en appliquant quelques principes simples.

Voici quelques trucs pour obtenir un orgasme simultané :

- Les hommes ont tendance à prendre un peu moins de temps que les femmes pour atteindre l'orgasme. Il faut donc veiller à une montée du désir commune partant d'un niveau similaire aux deux partenaires. Pour cela, il faut retarder la pénétration et se concentrer sur des préliminaires (caresses, cunnilingus, etc.).

- Quand votre partenaire sent venir l'orgasme, vous pouvez alors la pénétrer. En vous concentrant chacun sur les mouvements de va-et-vient, vous pouvez vous retrouver prêt au même moment pour l'explosion finale. C'est alors pour vous le moment d'accélérer la cadence.

CONSEIL

Afin d'obtenir un orgasme simultané, la bonne communication entre les deux partenaires est une condition essentielle.

3. Jouir après l'amour

De façon générale, un rapport sexuel est considéré comme terminé une fois que l'homme a éjaculé. Mais que penser si vous n'avez pas encore obtenu d'orgasme et que votre partenaire vient de jouir une, deux ou trois fois ? C'est donc le moment ou jamais de penser à vous. Tout ce que vous considérez comme étant des préliminaires conserve à ce moment là une force identique pour vous mener vers l'orgasme.

Quelques trucs pour jouir après l'amour :

- Elle peut vous masturber jusqu'à vous faire jouir.

- Vous pouvez également vous masturber pendant qu'elle vous caresse les tétons ou les fesses, par exemple.

- Elle peut vous prodiguer une fellation qui vous procurera une nouvelle érection vous permettant de la prendre une deuxième fois.


Prolonger la jouissance

Le monde moderne n'est pas toujours propice au temps et à la spiritualité. Ainsi pour le sexe, trop souvent pratiqué à la va-vite et sans réelle compréhension ni intérêt pour l'énergie sexuelle. Les sociétés anciennes avaient une considération toute différente de l'amour et du sexe. Le Tantra est ainsi une philosophie millénaire ancrée autour de la sexualité et qui a pour objet d'élever et de prolonger les connections physiques et spirituelles existant entre deux individus.

Le Tantra découle des pensées Taoïstes et Bouddhistes. Ceux et celles qui le pratiquent puisent une grande part de leur apprentissage dans les techniques du yoga pour établir une connexion entre le corps et l'esprit.

A la base, le Tantra considère l’existence d’une polarité masculine et féminine à l’intérieur de chaque être et se fixe pour but de développer cette dualité. L’union sexuelle adoptera un rythme particulièrement lent qui permettra d’intérioriser le désir et d’entrer en extase, c’est-à-dire en vibration avec l’univers en dehors de toute préoccupation individualiste.

Concrètement, dans le Tantra la jouissance n'est pas un but, ce qui compte d'abord ce sont les moyens d'y parvenir. C'est le voyage plutôt que la destination qui prime ! C'est un état d'esprit qui ne correspond pas forcément aux attentes et aux besoins de chacun.

C'est pourquoi il convient de respecter les points suivants pour que sa pratique ne soit pas un échec :

- Ne pas avoir de préjugés sur les philosophies orientalistes

- Ne pas considérer un rapport sexuel comme l'affaire de quelques minutes

- Ne pas ricaner ou pouffer quand il s'agit de se relaxer avec son partenaire

- Ne pas refouler sa capacité à la spiritualité

Le sexe Tantrique est à l'opposé de ce que l'on nomme le petit coup rapide. Car le Tantra fait appel à des caresses prolongées, à une sensualité très intense et débouche donc sur une connexion physique et mentale particulièrement puissante avec votre partenaire.

Avant que vous que ne commenciez à pratiquer des exercices Tantriques, respectez les conseils suivants :

- Commencez lentement : ne vous privez pas subitement de ce qui vous semble bon et jouissif.

- Pratiquez le Tantra dans une pièce confortable et agréable à séjourner.

- Eliminez les distractions : débranchez le téléphone, éteignez la télévision ou la radio, fermez la porte.

- Après l'acte physique, prenez le temps de rester aux côtés de votre partenaire.

La respiration en harmonie est une partie intégrante du sexe Tantrique. Comme dans toute discipline faisant référence au yoga, la respiration permet surtout d'atteindre un état méditatif. D'un point de vue pratique, il faut donc décomposer son souffle selon les quatre points qui suivent :

1. Inspirez lentement.

2. Retenez votre respiration quelques secondes.

3. Expirez lentement.

4. Retenez votre respiration quelques secondes.

Les couples Tantriques s'entraînent à respirer de façon synchronisée pour parfaire leur harmonie corporelle. Voici un exercice respiratoire pour y parvenir et qui peut être pratiqué à tout instant de la journée, matin ou soir.

Allongez-vous sur votre côté gauche l'un derrière l'autre en regardant dans la même direction. Fermez les yeux et détendez-vous. Concentrez-vous sur votre respiration selon les quatre étapes précédemment citées. Quand vous êtes bien en phase avec votre respiration, concentrez-vous sur celle de votre partenaire.

Essayez alors de synchroniser votre respiration avec celle de votre partenaire. Soyez détendus, inspirez et expirez au même moment. Continuez comme cela pendant cinq minutes.

En vous rapprochant physiquement l'un de l'autre, efforcez-vous de remarquer l'opposition entre les énergies féminine et masculine. En se prenant dans les bras, en se caressant et en s'embrassant, un homme et une femme peuvent sentir combien ils sont différents et en même temps combien ils se complètent pour former leur équilibre. C'est le ying et le yang qui, dans la tradition chinoise Taoïste, incarnent le concept de l'équilibre parfait de l'univers. L'énergie ying qui représente la femme, est nécessaire à l'équilibre de l'énergie yang qui représente l'homme.

Selon les pratiquants du sexe Tantrique, l'équilibre sexuel idéal entre homme et femme s'obtient du fait de ces oppositions. Si le Tantra ne fait donc pas référence à l'homosexualité féminine ou masculine, cela ne veut pas dire pour autant que les gays et les lesbiennes en sont exclus.

Quelles que soient vos préférences, l'aspect le plus important pour arriver à un équilibre avec votre partenaire est d'avoir le désir de vous sentir mieux connectés. Un rapport sexuel selon les préceptes du Tantra commence toujours par une situation physique devant favoriser l'intimité.

Les sept principes à respecter pour être en intimité avec l'autre :

1. Asseyez-vous en tailleur tous les deux nus sur un matelas ou des coussins dans une pièce faiblement éclairée. Vous pouvez utiliser des bougies et programmer un disque de musique type New Age pour créer l'ambiance.

2. Commencez à regarder l'autre profondément dans les yeux. Il ne s'agit pas de la fixer obstinément mais de la contempler pour tout ce qu'elle a de merveilleux.

3. En vous regardant ainsi, vous allez à tour de rôle dire à voix haute combien vous chérissez et respectez l'autre, et combien vous entendez vous rapprocher de lui. Par exemple : "tu as une place très importante dans mon existence, je respecte l'amour qui nous unit..."

4. Maintenant et toujours dans cette même position assise, tenez-vous les mains et commencez à respirer en harmonie.

5. Sentez l'énergie qui flotte entre vous. Les yeux fermés, vous allez chacun poser vos mains en même temps à deux ou trois centimètres maximum de l'autre et les déplacer autour de son corps. Au bout de quelques minutes, vous sentirez l'énergie qui se dégage du corps de votre partenaire.

6. Ouvrez ensuite les yeux, regardez-vous, tenez-vous les mains et continuez à respirer en harmonie. Restez concentrés sur l'énergie qui émane de vos mains, de votre respiration et de vos yeux. Plus vous allez prolonger cet instant et mieux vous ressentirez votre connexion avec l'autre. Vous pouvez rester ainsi le temps que vous souhaitez, entre une demi-heure et une heure.

7. Quand vous en avez envie, vous pouvez commencer à caresser le sexe de votre partenaire de façon lente et rythmée. Quand votre érection est satisfaisante, vous pouvez entamer une pénétration.

En arrivant à ce stade, vous comprenez mieux ce que signifie dans le Tantra le fait d'élever les sensations physiques.


Chevaucher la vague

Là où le sexe classique consiste en une suite de va-et-vient du bassin qui débouche sur une éjaculation et un orgasme clitoridien ou vaginal, le sexe Tantrique préfère la durée et donc construire lentement mais sûrement la montée vers l'orgasme. C'est ce que les pratiquants appellent "chevaucher la vague" (de l'énergie sexuelle).

Chevaucher la vague en cinq étapes :

1. L'homme introduit son pénis dans le vagin de seulement deux ou trois centimètres sans effectuer de va-et-vient. Il laisse ainsi son pénis quelques minutes.

2. Puis il retire son pénis et masse avec le bout de son gland le clitoris et les lèvres vaginales de sa partenaire.

3. Après quelques minutes de ce massage, il introduit à nouveau son sexe dans le vagin.

4. Répétez plusieurs fois ce cycle. La plupart du temps, vous devez vous sentir prêt à jouir de façon imminente.

5. Lorsque vous décidez d'atteindre l'orgasme, le pénis doit rester à l'intérieur du vagin, effectuant des va-et-vient réguliers. L'homme peut aussi se servir de son pénis pour masser le sexe de sa partenaire et la mener ainsi vers l'orgasme.

A la différence du sexe tel qu'il est conçu en Occident, le Tantra ne suppose pas de grognements et de gémissements particuliers. Il est important de rester toujours en harmonie avec l'autre, les yeux ouverts pour le regarder et de continuer à respirer profondément. Surtout, veillez à conserver toute votre attention sur les sensations physiques que vous éprouvez.

Une fois que vous maîtrisez l'art Tantrique du prolongement du plaisir, vous pouvez avoir envie d'explorer les centaines de positions que recèle le Tantra. Quel qu'en soit le style, ces positions ont en commun de toujours permettre aux partenaires de se sentir proche et liés l'un à l'autre, donc en fait d'être capable de se regarder dans les yeux.


Les trois positions de base du sexe Tantrique :

Le Lotus

Cette position très populaire dans le sexe Tantrique suppose que l'homme soit assis en tailleur, la femme venant s'asseoir sur son pénis en érection, les jambes nouées autour de la taille de son partenaire (une variante consiste à ce que ce soit l'homme qui entoure la femme avec ses jambes). Le Lotus permet de se regarder profondément, de se tenir les mains ou de se caresser à n'importe quel endroit.

La Pince

Inspirée par la position du missionnaire où l'homme se situe au-dessus de la femme allongée, cette position permet à la femme de garder ses jambes nouées autour du bassin de son partenaire. Ce qui permet un meilleur contact physique et d'instaurer un rythme plus sensuel pour la pénétration. Car accroché de la sorte, l'homme ne peut pas pilonner le vagin, ce sont au contraire les jambes de sa partenaire qui impriment et guident le mouvement.

La Boîte

Le couple est allongé sur le côté en se faisant face et l'homme pénètre la femme. Mais plutôt que d'effectuer des va-et-vient, ils établissent une sorte de friction en remuant leurs cuisses, les écartant de bas en haut et d'avant en arrière. Cependant, il est possible d'effectuer un mouvement du bassin plus régulier.

Dans le sexe pratiqué de façon classique, l'orgasme féminin démarre généralement au niveau du clitoris ou bien depuis l'intérieur du vagin. De même, l'orgasme masculin prend sa source dans le pénis. Or, dans le sexe Tantrique, vous ressentez l'orgasme parcourir tout votre corps : selon l'esprit du Tantra, l'orgasme est justement un point capital de la communion des énergies.

Le Tantra ne suppose pas de dévotion particulière, seuls quelques adeptes particulièrement chevronnés y dédient leur vie entière et y puisent leur spiritualité, adoptant par exemple les préceptes du Bouddhisme. Pratiquer le rite Tantrique peut clairement développer et améliorer votre sexualité et vous offrir des orgasmes dont vous n'auriez pas soupçonné l'existence. Le point essentiel des relations Tantriques demeure le fait d'apprécier le plaisir du sexe.

Ce qu'il faut retenir de cette méthode

Le plaisir physique suppose d'être en phase avec son corps, c'est-à-dire de l'aimer et de ne pas en avoir honte. La sensualité c'est de savoir et de comprendre comment le corps peut donc être une source de jouissances. Ainsi, certaines zones stimulées se révèlent plus ou moins sensibles et propices au déclenchement de l'orgasme.

L'entraînement de certains muscles situés à proximité des organes génitaux, les muscles PC (pubococcygien), permet non seulement de mieux cerner sa jouissance mais aussi de la développer. Une démarche qui aboutit à une meilleure maîtrise de son plaisir, que ce soit pour le répéter ou l'obtenir au moment voulu. Enfin, il est possible de magnifier et d'étendre l'orgasme en adoptant certaines pratiques ancestrales comme le Tantra.


Prendre toujours du plaisir à faire l'amour

Présentation de la méthode

Introduction

Créer une ambiance sensuelle

Eveiller le désir

Faire monter l'excitation

Savoir utiliser les mains

Se servir de la bouche

Varier les positions

Ce qu'il faut retenir de cette méthode

Introduction

Le sexe recèle une très large palette d'activités. Ce serait se priver de beaucoup de jouissances potentielles que de se limiter à un simple petit coup rapide. Il n'y a pas que la pénétration pour prendre du plaisir. Il existe de nombreuses positions et techniques différentes. Il faut simplement savoir déclencher le désir chez votre partenaire et bien connaître les multiples recettes qui vont l'emmener au 7e ciel. Voici une méthode pratique et immédiatement applicable pour que l'extase soit toujours au rendez-vous.

Créer une ambiance sensuelle

Afin de créer une ambiance sensuelle, il convient d'abord de s'occuper de l'endroit où vous faites l'amour la plupart du temps, c'est à dire chez vous. C'est en transformant votre habitation en un nid d'amour que vous pratiquerez le sexe dans des conditions agréables. Et il n'est pas nécessaire d'avoir des talents en décoration d'intérieur pour y parvenir.

Vous devez d'abord veiller à la propreté des lieux. Un panier de linge sale rempli à craquer ou une baignoire pas rincée ne sont pas très sexy. Au cas où vos ébats commencent sur le canapé du salon, songez également à passer l'aspirateur au préalable. S'envoyer en l'air sur le tapis implique qu'il soit propre. Une fois les tâches ménagères effectuées, vous pouvez ajouter par ci par là quelques touches subtiles qui vont réellement produire un aspect sexy donc propice pour faire l'amour.

Les 10 trucs à connaître pour créer une ambiance sexy à la maison :

1. Disposez quelques coussins sur le canapé et le lit. Pensez à la douceur de certaines matières comme la soie ou le 100% coton. Évitez les tons neutres et privilégiez les couleurs chatoyantes comme le bleu indigo, le rouge écarlate ou le vert émeraude.

2. Achetez des fleurs et arrangez quelques bouquets entre le salon et la chambre à coucher. Pour jouer à fond la carte romantique, préférez les fleurs au parfum subtil comme les fresias ou les roses rouges.

3. Utilisez des bougies sur la table de la salle à manger ainsi que dans la chambre à coucher. N'importe qui semble plus attirant et intéressant à observer à la lumière des bougies.

4. Ayez toujours une bouteille de Champagne au frais. Vous pouvez également choisir un vin blanc mais tâchez d'éviter les alcools forts. Si vous ne supportez pas les boissons alcoolisées, pensez à des jus de fruit frais.

5. N'hésitez pas à disposer où bon vous semble des photos de vous et de l'être aimé agrémentées d'un joli cadre. Il peut également s'agir de clichés concernant un endroit qui vous laisse à chacun un agréable souvenir.

6. Bannissez les sprays désodorisants et préférez l'utilisation d'encens ou de bougies parfumées. Choisissez un parfum légèrement musqué mais pas trop.

7. Programmez un disque. Choisissez une musique sereine et plaisante comme des airs de jazz au saxophone ou de la musique classique. Vous pouvez aussi tout simplement sélectionner un air qui signifie quelque chose de particulier pour vous deux.

8. Offrez-vous des draps de très bonne qualité dans lesquels vous allez vous sentir particulièrement bien. En soie ou en flanelle de coton, choisissez votre plaisir.

9. Ne laissez pas la télévision allumée si vous ne la regardez pas. Car vous n'en avez pas besoin quand vous souhaitez exprimer votre envie de faire l'amour.

10. Pensez à retirer vos chaussures, portez un t-shirt ample, retirez votre ceinture : pour vous sentir bien à la maison, il faut aussi être dans une tenue confortable.

Efforcez-vous au jour le jour de donner un aspect sensuel et sexy à votre chez vous, ne le faites pas seulement le week-end en perspective d'une partie de jambes en l'air. En vous investissant de la sorte, vous mettez de votre côté un maximum de chances pour toujours prendre du plaisir à faire l'amour. Il est également important de savoir transformer l'ordinaire en extraordinaire, afin que le train-train ne soit pas un tue-l'amour.

Imaginez par exemple la situation suivante :

C'est l'heure de dîner et comme il n'y a pas grand chose dans le frigidaire vous décidez de commander une pizza. Vous allez l'avaler en regardant la télévision puis vaquer à diverses occupations, la télévision ou un bouquin. Un peu plus tard, vous partez vous coucher. Avouons que cette description commune à de nombreux couples n'est pas très excitante !

Maintenant imaginez plutôt cette autre possibilité :

C'est l'heure de dîner et comme il n'y a pas grand chose dans le frigidaire vous décidez de commander une pizza. Avant qu'elle n'arrive, vous disposez une table agréable avec une ou deux bougies et de jolis couverts. Puis vous ouvrez une bouteille de vin rouge ou de rosé et vous laissez tourner un disque de jazz sur la sono.

Vous êtes maintenant à table et plutôt que de dévorer la pizza, prenez votre temps. Attrapez une part et offrez-la à votre moitié, quitte à la lui glisser directement dans la bouche. Une fois le dîner terminé, vous êtes dans de bien meilleures conditions pour faire l'amour que dans le premier cas évoqué auparavant.

D'une manière générale, attachez toujours de l'importance aux repas et particulièrement au dîner. C'est en effet pour de nombreuses personnes l'un des rares moments où vous avez l'occasion de vous retrouvez. Au lieu d'avaler votre dîner à 100 à l'heure et en solitaire devant la télévision, faites votre possible pour partager cet instant avec l'être aimé. Car c'est un bon moment pour reconnecter le couple après la séparation de la journée.

Bien sûr vous n'allez pas tous les jours dîner aux chandelles. Mais n'hésitez jamais à préparer un petit repas romantique, que ce soit par surprise où en le concoctant ensemble. Ne comptez pas sur des aliments supposés aphrodisiaques pour déclencher une irrépressible envie de faire l'amour. En revanche, privilégiez la façon dont vous présentez les plats : votre imagination est sans aucun doute le meilleur des aphrodisiaques.

Suggestion de menu romantique :

Entrée : Huîtres, melon ou asperges (au choix).

Plat principal : Penne à la crème et à la ciboulette, crevettes sautées et légumes ou médaillon de veau et salade romaine (au choix).

Fromage et dessert : Brie servi avec des figues et fruits rouges ou fromage blanc et fondant au chocolat (au choix).

Il est recommandé d'éviter tout ce qui procure une haleine puissante comme les plats à base d'ail et d'oignon ou bien ce qui est compliqué à manger, comme les poissons avec beaucoup d'arêtes. Surtout, vous allez proscrire les recettes longues à digérer ! En ce qui concerne les boissons, vous pouvez choisir un vin approprié à votre repas et par exemple réserver une bouteille de Champagne pour le dessert.

CONSEIL

Si vous pensez ne posséder aucun talent de cordon bleu, n'oubliez pas qu'un petit dîner au restaurant est encore la meilleure façon de se concentrer activement sur votre partenaire. Si ce que vous mangez a son importance, c'est surtout votre comportement qui compte. Regardez-vous, soyez complice, flirtez de façon insouciante. N'oubliez pas que votre objectif est de créer une ambiance sensuelle entre vous deux.

Eveiller le désir

Faire naître le désir chez votre partenaire est une entreprise qui commence bien avant le passage à l'acte. Plus vous commencez tôt, plus vous laissez la "pression" monter avant l'explosion finale.

10 trucs essentiels pour éveiller le désir pendant la journée :

1. Appelez l'être aimé pendant la journée et murmurez dans le combiné : "J'ai une surprise pour toi quand tu rentreras à la maison ce soir".

2. Le matin, glissez dans son sac un petit mot avec par exemple écrit dessus : "J'aurais aimé être ton déjeuner mais tu sais que je serai ton dessert ce soir".

3. Ouvrez un compte e-mail gratuit et choisissez un pseudo du type "admirateur secret" et envoyez-lui des messages anonymes enflammés pendant la journée avant de lui révéler dans le dernier courrier qu'il s'agit de vous.

4. Déposez quelques gouttes de votre parfum sur son manteau le matin pour qu'elle soit accompagnée par votre odeur toute la journée.

5. Prenez une photo sexy de vous et glissez-la dans ses affaires de sorte qu'elle la découvre pendant la journée.

6. En vous habillant le matin, offrez-lui des sous-vêtements sexy que vous allez lui demander de porter ce jour.

7. Faites-lui livrer des fleurs sur son lieu de travail ou à son (votre) domicile.

8. Prenez rendez-vous avec elle sous un faux nom, par exemple sur son lieu de travail. Quelle ne sera pas sa surprise quand elle s'apercevra de la vraie nature de son rendez-vous de 15 heures avec un prétendu Monsieur Durand...

9. Envoyez des SMS pendant la journée du type : "Plus tôt tu seras rentrée à la maison, plus tôt je te ferai un massage."

10. Plutôt que de l'accueillir à la porte de votre maison ou de votre appartement, dispersez des pétales de rose qui conduisent du perron à la chambre à coucher où vous serez en train de l'attendre.

Pour déclencher chez elle l'envie de faire l'amour, il est recommandé de lui offrir une image sexy de votre personne. Il n'est pas utile d'en faire des tonnes, il faut surtout rester vous-même et simplement songer à quelques petits détails qui vont faire toute la différence.

Parfois le port d'un costume peut suffire à provoquer chez certaines femmes un grand sentiment d'excitation. Cela ne signifie pas que vous devez avoir l'air de vous rendre à un conseil d'administration. Au contraire, vous cherchez simplement à renvoyer une image propre et séduisante de votre personne. D'une façon générale, choisissez des vêtements qui sont agréables à toucher et tâchez de laisser au vestiaire les tons trop flashy.

Ce que vous portez sous vos vêtements peut parfois suffire à développer votre sex-appeal. Rien qu'en sachant que vos sous-vêtements ne sont pas ordinaires vous allez dégager une impression différente autour de vous car vous vous sentez ainsi véritablement sexy. Choisissez par exemple un boxer short en soie bleue ou noire, ou si vous savez que votre partenaire appréciera, portez un string pour hommes qui ne dissimulera de votre anatomie que le minimum.

Votre allure ne constitue qu'une étape avant de tomber dans les bras l'un de l'autre. S'il est important d'être capable de s'habiller en conséquence, il faut aussi savoir se déshabiller. Cela peut se révéler très excitant de se dévêtir mutuellement, ou bien encore l'un en face de l'autre en vous fixant intensément et en procédant lentement.

Il existe une variante qui apporte un peu de piment : vous allez ôter un vêtement sur l'autre à tour de rôle. Vous commencez à ouvrir son chemisier puis elle s'occupe de votre chemise. Ensuite elle défait votre ceinture et puis c'est à vous de faire quelque chose. La règle est simple, il faut ouvrir ou retirer un vêtement l'un après l'autre.

Pour déshabiller une femme, vous devez faire preuve d'un peu de dextérité en sachant retirer ses sous-vêtements avec délicatesse. Plutôt que de prétendre ôter son soutien-gorge d'une seule main, utilisez vos dix doigts et profitez-en pour caresser son dos. Rien ne vous oblige à lui faire face, vous pouvez agir par derrière et de cette façon véritablement voir ce que vous faites.

Réaliser un petit strip-tease à la maison est un peu plus compliqué car il faut savoir un peu bouger son corps. Voici quelques trucs pour vous aider à la faire craquer !

Portez une chemise à bouton que vous allez dégrafez progressivement. Une cravate est aussi un instrument qui peut se révéler sexy à laisser glisser le long du corps.

Aidez-vous en vous accompagnant d'une musique d'ambiance comme par exemple une ballade ou, plus amusant, un slow chanté par un crooner.

Prenez tout votre temps, soyez lascif plutôt que de vous déhancher comme un diable ! N'oubliez pas que vous voulez exciter votre partenaire. Si vous ouvrez la boucle de votre ceinture, ne dégrafez pas immédiatement votre pantalon.

Envoyez chaque vêtement que vous retirez en direction de votre spectatrice.

Soyez joueur, donnez l'impression que vous baissez votre pantalon pour aussitôt le remonter, ouvrez votre chemise et ne dénudez d'abord qu'une épaule puis recouvrez-la et dévoilez l'autre...

Une fois dénudé, laissez vos mains courir le long de votre corps et offrez une vue complète à votre spectatrice mais laissez là encore attendre pour vous toucher.

Quand vous sentez que l'excitation est à son comble, rejoignez-la !

CONSEIL

Sans chercher à vous prendre pour un chippendale, n'hésitez pas à observer avec attention les gestes des professionnels. Vous pouvez aussi vous inspirer de la scène de casting du célèbre film "The Full Monthy". Effet garanti !

Faire monter l'excitation

Parler sexy

Les mots ont une force particulière car ils expriment de façon imagée ou directe ce que vous ressentez. C'est pourquoi prononcer des paroles sexy à l'oreille de l'être aimé participe à la montée en puissance de l'excitation. Il ne s'agit pas de proférer des paroles crues, cela vous devez le réserver à vos ébats sous la couette à la condition, bien sûr, que votre partenaire l'accepte. Le matin au réveil, pendant la journée au téléphone ou le soir en se retrouvant à la maison, n'hésitez jamais à lui faire des compliments sincères qui lui feront comprendre que vous la désirez.

Exemples de compliments qui font leur effet :

- Tu es encore plus attirante que d'habitude ce soir...

- J'ai envie de te sentir contre moi...

- Je suis en train de songer combien c'était bon la dernière fois que l'on a fait l'amour et je me dis que la prochaine fois sera encore meilleure...

Ne vous dites pas que les femmes sont imperméables aux compliments, bien au contraire. Si vous laissez parler votre coeur, elles seront réellement touchées... et excitées. L'important si vous êtes en face d'elle est de bien la regarder dans les yeux, cela va appuyer la sincérité de votre propos. Outre les compliments, il est important de parler aussi de vos sensations et sentiments. Vous devez lui faire comprendre combien il est bon pour vous de la sentir à vos côtés. Cela ne fera qu'augmenter son désir pour vous.

Ensemble sous la douche

L'excitation qui conduit à un désir sexuel fort procède aussi bien de préliminaires verbaux que tactiles. Ainsi, il ne s'agit pas de faire des économies d'eau mais en prenant un bain ou une douche à deux, vous vous offrez un moment d'intimité qui peut se révéler particulièrement érotique. L'eau et le savon permettent des caresses très douces et surtout très glissantes ! C'est donc un moment intense car en fait vous n'êtes pas là à proprement parler pour faire l'amour mais pourtant vous êtes nus et vos mains sont baladeuses.

Sous la douche, la pression du jet d'eau qui se déverse sur vos corps enlacés peut être très stimulante. Une fois lavés, vous n'avez même pas envie d'en sortir, vous pouvez alors vous livrer aux jeux sexuels qui vous passent par la tête. Dans un bain, utilisez des bulles pour faire mousser l'eau et la parfumer. L'eau chaude est un relaxant puissant et vous pouvez ainsi vous détendre, échangeant des baisers et des caresses. Et si vous pratiquez cet exercice le matin, c'est aussi un bon moyen de démarrer la journée en commençant à s'exciter.

CONSEIL

L'usage du préservatif en milieu humide est vivement déconseillé car il devient poreux. Préférez alors la masturbation mutuelle ou le sexe oral.

Prendre le temps de s'embrasser

Le baiser est une expérience sexuelle très intense, certains couples peuvent ainsi s'embrasser pendant un très long moment et puiser dans ces instants une source incroyable de plaisir pour ensuite faire l'amour. Il est donc primordial de savoir bien embrasser puisqu'il s'agit là d'un prélude au sexe. Si les premiers baisers s'échangent souvent dans la petite enfance, nombreux sont les adultes qui ne savent pas très bien s'y prendre.

Les trucs pour savoir embrasser et y prendre du plaisir :

1. Avant de s'embrasser

Évitez d'avoir les lèvres sèches quand vous savez que vous allez l'embrasser. Vous pouvez utiliser un stick comme ceux qui servent à se protéger du soleil. Attention de ne pas avoir les lèvres trop grasses en usant du produit sans modération.

Ayez l'haleine fraîche, un bonbon à la menthe peut suffire pour cela. Mais ne soyez pas obsédé par l'odeur qui sort de votre bouche. Dans tous les cas, brossez-vous les dents régulièrement et ce genre de soucis disparaîtra.

Embrassez dans une position confortable. Évitez les torticolis !

2. Bouche contre bouche

N'embrassez pas ses lèvres directement mais attardez vous dans son cou, sur son menton, au coin des lèvres, pour progressivement arriver sur sa bouche. En embrassant ses lèvres, n'exercez pas une pression trop forte, détendez votre mâchoire.

Fermez les yeux pour vous concentrer activement sur les sensations que vous éprouvez en embrassant. Ouvrez-les pour admirer l'effet que vous procurez à votre partenaire.

Évitez d'embrasser avec la bouche grande ouverte, approchez-vous de son visage les lèvres doucement refermées et ouvrez les progressivement pendant le baiser.

Pendant les baisers, vous pouvez caresser votre partenaire mais pas trop car il ne faut pas se détourner du plaisir que vous éprouvez alors.

3. Avec la langue

Laissez votre langue s'enrouler autour de celle de votre partenaire, ne l'étouffez pas en essayant de faire rentrer votre langue le plus profondément possible.

Si vous embrassez en premier, écartez lentement ses lèvres avec votre langue. N'oubliez pas de retirer votre langue puis de revenir à nouveau. Vous n'êtes pas là pour effectuer un bouche à bouche du type "réanimation cardiaque" donc prenez le temps de respirer.

Il serait faux de croire que seules les parties génitales sont sensibles à une stimulation buccale. Vous pouvez utiliser votre bouche et votre langue en de nombreux endroits du corps qui, selon les personnes, se révéleront plus ou moins réceptifs.

Par exemple :

- Les oreilles et le cou peuvent être très sensibles. Mordillez par exemple gentiment le lobe de l'oreille.

- Certaines personnes adorent que l'on suce leurs doigts. C'est une expérience érotique qui peut être très excitante.

- Les orteils sont, chez certaines personnes, tellement sensibles que leur stimulation buccale provoque une intense source de plaisir.

- Les tétons sont, selon les gens, plus ou moins sensibles. Ils contiennent en effet de nombreuses terminaisons nerveuses.

Savoir utiliser les mains

Résumer le sexe à une pénétration revient vraiment à se priver de beaucoup de plaisir. En vous servant de vos mains pour toucher, caresser, palper ou tripoter, vous pouvez donner et recevoir des sensations très intenses. Posez-vous la question suivante : "Quelles sont mes (ses) zones érogènes ?"

Les zones érogènes de votre corps peuvent se situer en fait à n'importe quel endroit car il s'agit des parties réceptives à une stimulation sexuelle. Ce peut-être dans le creux de l'oreille, derrière le cou, autour des tétons, sur les genoux, à l'intérieur des cuisses, etc.

Pour déterminer avec précision où se situent exactement les zones érogènes de votre partenaire, appliquez les techniques suivantes :

- Caressez du bout des doigts son visage, ses lèvres et ses joues.

- Palpez son torse, sa poitrine et ses hanches.

- Embrassez ses jambes et ses pieds, léchez ses orteils.

Écoutez et regardez attentivement les réactions de votre partenaire en appliquant ces principes. Vous allez en apprendre beaucoup sur ce qui lui fait du bien et lui procure du plaisir. Vous pouvez également vous toucher vous-même, et de cette façon vous allez identifier ces zones dont la stimulation vous fait quelque chose. De la sorte vous allez aider votre partenaire en lui indiquant les endroits où vous aimeriez être caressé. Enfin, qu'il s'agisse de son corps ou du vôtre, ne croyez jamais que vous en avez fait le tour et qu'il ne recèle plus aucun mystère. Avec de l'imagination vous découvrirez toujours de nouvelles zones à explorer et ceci de la manière qui vous convient le mieux à tous les deux.

La pratique du massage est une activité merveilleuse pour donner et recevoir du plaisir. Car c'est un moment de détente et de relaxation propice à la sensualité. Pour effectuer un massage, il faut d'abord choisir l'endroit, que ce soit sur le canapé ou dans la chambre à coucher. Vous pouvez mettre un peu de musique classique ou New Age pour créer l'ambiance. Assurez-vous simplement de bien vous sentir à cet endroit et veillez à avoir suffisamment de temps devant vous, cette activité ne doit pas être pratiquée dans l'urgence. Plus vous procéderez lentement et plus le massage sera long, plus votre partenaire sera ravi.

Les 10 techniques essentielles pour prodiguer un massage :

1. Échauffez vos mains en frottant vos paumes l'une contre l'autre. Utilisez une huile de massage et déposez quelques gouttes dans le creux de votre main. N'appliquez jamais l'huile directement sur la peau de votre partenaire car elle est froide et risquerait de contracter ses muscles.

2. Commencez à masser son dos calmement en appliquant vos mains de chaque côté de sa colonne vertébrale. Demandez-lui de se détendre, de respirer profondément et de se concentrer sur les sensations que lui apporte le massage.

3. Étalez bien l'huile sur son dos avec toute la surface de vos mains, en commençant à la ceinture pour remonter jusqu'au cou. Puis redescendez lentement jusqu'en bas.

4. Répétez l'opération pendant trois minutes environ et accentuez progressivement la pression, en particulier sur les côtés.

5. Ensuite, il faut vous concentrer sur le cou et les épaules de votre partenaire en vous servant de vos pouces et de l'extrémité de vos doigts. Commencez doucement et terminez en appuyant avec plus d'insistance.

6. Revenez maintenant sur le dos avec vos paumes et descendez jusqu'aux jambes sans oublier l'intérieur de ses avant-bras.

7. Concentrez-vous sur le bas de son dos en appliquant vos mains sur le bas de sa colonne vertébrale et en partant de ce point faites les glisser de chaque côté jusqu'à atteindre ses hanches. Répétez ce geste en remontant lentement vers le cou puis redescendez dans le bas du dos et recommencez trois ou quatre fois.

8. Massez son dos en utilisant vos pouces de façon circulaire durant trois à quatre minutes.

9. Terminez le massage en tapotant légèrement son dos avec vos paumes de bas en haut. Répétez le geste cinq fois et à la sixième fois retirez vos mains très doucement.

10. Laissez votre partenaire se reposer quelques minutes sans bouger.

Une fois le massage terminé, l'ambiance est particulièrement dédiée à la poursuite de caresses plus sexuelles. Votre partenaire peut également s'occuper de vous en prodiguant les mêmes soins.

CONSEIL

A la fin du massage, caressez ses fesses lentement en les écartant très légèrement. Observez les réactions de votre partenaire qui devrait se trouver enchantée de ce que vous lui faites.

Comment lui procurer un orgasme avec vos mains ?

Ne vous limitez pas à la pénétrer avec vos doigts pour vous assurer de l'humidité de son vagin. Vous pouvez à coup sûr la mener vers l'orgasme en vous servant exclusivement de vos mains. La plupart des femmes savent comment atteindre le plaisir en stimulant leurs parties génitales à l'aide de leurs doigts. Pour cette raison, elles apprécient que vous le fassiez pour elles. Stimuler manuellement le sexe de votre partenaire ne revient pas à simplement titiller son clitoris.

Les 10 trucs à connaître pour la faire jouir avec vos mains :

1. Demandez-lui de l'aide

Interrogez-la sur ce qu'elle aime et au même moment posez vos mains sur son sexe. Vous allez ainsi vite comprendre ce qu'elle veut dire quand elle murmurera : "oh oui, par ici..."

2. Humidifiez son sexe

Pénétrez-la avec un doigt pour ramener à l'extérieur un peu de ses sécrétions vaginales qui constituent un parfait lubrifiant.

3. Touchez son clitoris de façon circulaire

Caressez son clitoris avec le bout du doigt de façon circulaire, d'abord autour puis dessus.

4. Faites attention à un clitoris sensible

Certaines femmes n'apprécient que moyennement la stimulation directe de leur clitoris car il peut se révéler très sensible et ainsi leur procurer une forme d'irritation. C'est pourquoi il faut d'abord commencer par stimuler le dessus du clitoris, à l'endroit où il est recouvert par un petit bout de peau.

5. Tripotez ses lèvres vaginales

Laissez courir vos doigts sur son vagin en vous attardant sur ses lèvres vaginales que vous allez ouvrir délicatement à l'aide de seulement un ou deux doigts.

6. Introduisez un doigt dans son vagin

Certaines femmes apprécient d'être pénétrées avec les doigts. Dans ce cas, tâchez de ne pas confondre vos doigts avec votre sexe et profitez de leur flexibilité à l'intérieur pour stimuler les parois internes de son vagin.

7. Stimulez en même temps son vagin et son clitoris

Massez son clitoris de façon circulaire et au même moment, pénétrez-la avec un doigt pour stimuler son vagin.

8. Embrassez-la et caressez-la

Tandis que vos mains sont occupées sur son bas-ventre, n'hésitez pas à l'embrasser où bon vous semble, sur la bouche, sur les tétons... De même, quand une de vos mains se libère, touchez-la et caressez-la à un endroit où vous savez qu'elle appréciera.

9. Gardez le rythme

Quand vous la sentez proche de l'orgasme, conservez un rythme soutenu autour de son vagin et de son clitoris.

10. Arrêtez-vous une fois l'orgasme atteint

A moins qu'elle ne vous demande de poursuivre encore, stoppez la stimulation manuelle une fois qu'elle a obtenu un orgasme.

Se servir de la bouche

Le sexe oral est une activité à part entière qui permet de prendre beaucoup de plaisir et de façon passive. Pour certaines personnes, le prodiguer ou le recevoir est en fait aussi jouissif. Si la fellation et le cunnilingus sont aujourd'hui plus répandus dans les moeurs qu'auparavant, nombreux sont ceux et celles qui n'y pensent pas toujours, que ce soit par paresse ou par crainte de ne pas être à la hauteur.

Or, c'est un moyen assuré de prendre du plaisir à faire l'amour pour les raisons suivantes :

- L'orgasme peut survenir rapidement car l'activité est concentrée sur les parties génitales.

- La stimulation effectuée par la langue est unique et très différente d'une pénétration classique.

- La fellation est un bon moyen d'assurer à un homme une érection satisfaisante.

- Le cunnilingus est un bon moyen de lubrifier le vagin.

- Il n'y a aucun risque de grossesse.

- Le sexe oral est à la fois un très bon préliminaire ou une variante intéressante du rapport sexuel.

Avoir des inhibitions par rapport au sexe oral reste une attitude naturelle et compréhensive. Cependant, il est possible de modifier cet état d'esprit et ceci pour le plus grand bénéfice de votre couple ou de votre relation. Voici quelques idées qui vous permettent d'avoir confiance et de ne pas tourner le dos à cette pratique, en d'autres mots de parvenir à convaincre votre partenaire au cas où elle se montre réticente.

Prenez une douche ou un bain avant que votre partenaire ne s'occupe de vous. Éventuellement, prenez ce bain ou cette douche ensemble !

Faites-le quand vous avez le temps et au bon endroit. Évitez de le faire dans l'urgence.

Relaxez-vous et pensez surtout à tout le plaisir que cela peut procurer.

Soyez ouvert sur la question et n'hésitez jamais à en parler avec votre partenaire. Discutez ensemble de ce que vous préférez.

Pratiquer un cunnilingus est une activité sexuelle en fait bien plus intime que la pénétration. Dans la mesure où vous êtes à même d'explorer les zones les plus sensibles de votre partenaire. Surtout, c'est un moyen de procurer un orgasme plus facilement que dans le cadre d'un rapport sexuel traditionnel. Car la stimulation du clitoris par une langue chaude et humide ne risque pas de laisser de marbre votre partenaire.

Les 10 trucs pour réussir un cunnilingus

1. Adoptez une position confortable

Pour la plupart des femmes, la meilleure position reste d'être allongée les jambes écartées. Placez votre tête dans le creux de ses cuisses et c'est à vous de voir si vous préférez être allongé ou bien assis. Il existe aussi des variantes comme par exemple la femme debout et vous assis entre ses jambes.

2. Commencez toujours avec vos mains

Caressez l'intérieur de ses cuisses, puis rapprochez vous de sa toison. Humidifiez le bout de vos doigts et touchez ses lèvres, son clitoris et enfin embrassez son vagin puis tout son sexe. Quand vous sentez l'excitation arriver, placez votre langue sur sa vulve.

3. Léchez toute la zone

Promenez votre langue sur l'ensemble de son sexe. Vous pouvez effectuer des variantes en ayant la langue pointue, puis qui vient s'enrouler, ou encore laper à petits coups. Prenez votre temps.

4. Concentrez-vous sur le clitoris

Utilisez la pointe de votre langue pour décrire des petits cercles autour de son clitoris. Vous pouvez également descendre de bas en haut ou encore exercer une pression mais si votre partenaire est très sensible à cet endroit, évitez la stimulation directe.

5. Pénétrez son vagin

Vous pouvez pointer votre langue et l'introduire dans son vagin. N'essayez pas d'entrer profondément mais attardez vous à bien écarter ses lèvres vaginales.

6. N'oubliez pas les caresses

Pendant que votre langue s'active, n'oubliez pas de laisser vos mains vagabonder sur son corps et en particulier sur ses seins, ou autour de son anus si elle apprécie ce geste.

7. Demandez-lui ce qu'elle aime

Interrogez-la sur les zones où elle apprécie particulièrement de voir votre langue s'attarder. Un petit peu à gauche, un petit peu plus à droite, elle vous le dira ou vous le montrera avec ses doigts.

8. Ayez la langue toujours humide

Vos caresses buccales doivent toujours être prodiguées avec une langue humide. Si votre bouche se déshydrate, buvez un petit verre d'eau.

9. Gardez le rythme à l'approche de l'orgasme

Si vous la sentez proche de l'orgasme, conservez le rythme à l'endroit où se trouve votre langue. Autrement, l'intensité va redescendre. A vous de voir si vous voulez faire durer le plaisir mais ne la frustrez pas !

10. Retirez votre langue une fois l'orgasme atteint

Nombreuses sont les femmes qui une fois l'orgasme atteint ne supportent pas très bien la poursuite d'une stimulation avec la langue. Passez à autre chose : embrassez-la sur la bouche ou ailleurs, caressez ses seins, à moins bien sûr qu'elle vous demande de continuer.

CONSEIL

La plupart des femmes atteignent l'orgasme lors d'un cunnilingus par la stimulation du clitoris. D'autres préfèrent une pénétration de la langue dans le vagin. Le sexe oral peut se pratiquer selon de nombreuses positions. Le seul impératif est bien entendu d'être physiquement à l'aise.

Exemples :

- Si votre partenaire se trouve allongée, placez un oreiller sous ses fesses, de telle sorte que son sexe sera plus près de votre bouche.

- Au lieu d'être allongée, votre partenaire peut se tenir sur le côté. Cette position est intéressante pour également procurer une stimulation anale avec la langue.

- Fauteuil, canapé, chaise, bord du lit, table : donnez libre cours à votre imagination !

Le 69 permet de donner et de recevoir en même temps, c'est donc une autre source de plaisir intense. La meilleure position pour le pratiquer n'est pas de se trouver l'un sur l'autre mais plutôt de se tenir sur le côté, en têtes de pioche. Cependant certaines personnes ne parviennent pas à atteindre l'orgasme si elles ne sont pas concentrées à 100% sur ce qu'elles reçoivent. Vous pouvez dans ce cas appliquez une variante du 69 qui consiste à vous procurer à tour de rôle une stimulation buccale.

Le sexe oral est praticable dans de nombreux endroits où un rapport sexuel classique serait plus difficile à entreprendre. Car vous n'avez en fait pas forcément besoin de vous déshabiller complètement. Que ce soit dans n'importe quelle pièce de votre habitation ou à l'extérieur, dans l'avion sous une couverture, dans le train, en voiture... Certains sont même allés jusqu'à le pratiquer dans le bureau ovale de la Maison-Blanche !

Les sensations de chaud et de froid permettent de varier les plaisirs du sexe oral. Utilisez par exemple un glaçon dans votre bouche ou buvez un petit verre d'eau chaude. Vous pouvez aussi alterner entre le chaud et le froid. L'utilisation de certains aliments se révèle également très excitante. Miel, crème Chantilly, chocolat fondant, c'est selon votre goût. Mais tâchez d'éviter l'introduction trop profonde d'aliments dans le vagin car cela pourrait provoquer une infection, de même sur le gland du pénis. Enfin si vous utilisez par la suite un préservatif, il faudra au préalable bien laver à l'eau claire les parties génitales.

L'usage de sex toys peut enrichir la pratique du sexe oral. Godemichets, vibromasseurs, boules de Geisha, c'est selon votre envie et votre désir de recevoir une stimulation anale. Vous pouvez aussi vous servir simplement de votre langue pour exciter l'anus. L'annilingus peut se pratiquer de différentes façons, pour certaines personnes c'est tout simplement dégoûtant et pour d'autres cela se révèle très excitant.

Décrivez par exemple des petits cercles avec votre langue autour de l'anus, puis exercez une pression légère en son centre, ou promenez votre langue de bas en haut... Une autre possibilité consiste à lécher le périnée : cette zone se situe pour les hommes entre l'anus et les testicules et chez les femmes, elle se trouve entre l'anus et la vulve. Sa stimulation peut ainsi provoquer une grande source de plaisir.

CONSEIL

Une pratique saine du sexe oral (en particulier autour de l'anus) implique une hygiène attentive. Si vous prenez une douche au préalable, vous éviterez ainsi la transmission à votre partenaire de bactéries ou de parasites.

Varier les positions

C'est la variété qui provoque encore plus de plaisir. Selon les positions que vous adoptez pour faire l'amour, vous allez ressentir différentes sensations. Bien sûr, le but n'est pas d'aimer forcément toutes les positions ni d'avoir des talents de contorsionniste pour accéder à la jouissance. Il s'agit en fait de connaître suffisamment de styles et techniques pour véritablement savoir ce que vous aimez. Faites des essais, expérimentez, vous n'en éprouverez que plus de plaisir à faire l'amour.

L'homme au dessus

Cette position, mieux connue sous le nom de position du Missionnaire, est sans aucun doute la plus traditionnelle et aussi la plus répandue. Ne croyez pas que cette posture soit ennuyeuse, bien au contraire, car la pression exercée par le bassin de l'homme sur celui de la femme permet une stimulation active du clitoris. Prenant appui sur ses bras, c'est l'homme qui effectue la plupart de l'activité, la femme n'ayant qu'à l'accueillir en écartant les jambes.

Plus elle ouvrira ses cuisses et plus la pénétration sera profonde. Elle peut aussi croiser ses jambes dans le bas du dos de l'homme et ainsi mieux sentir la cadence de la pénétration. Enfin, le couple se faisant face, cette position permet d'observer les réactions du partenaire ainsi que de dispenser de nombreux baisers sur la poitrine ou la bouche par exemple.

La femme au dessus

Cette position se révèle particulièrement intéressante pour les couples où le poids de l'homme interdit la position du missionnaire sous peine d'écrasement. Ici, la femme contrôle particulièrement bien la situation et impose son rythme. Elle décide aussi de la profondeur de la pénétration selon qu'elle soit allongée, accroupie ou reposant sur ses genoux.

L'homme peut embrasser et stimuler les seins de sa partenaire dans cette position. Il a également la possibilité de caresser ses fesses. Selon les variantes, la femme est également capable de stimuler elle-même son clitoris avec ses doigts, ce qui peut être très excitant pour son partenaire. Chacun a matière à s'observer et ainsi découvrir le visage de l'autre quand survient l'orgasme.

Par derrière

Cette position, également connue sous le terme de levrette, consiste pour la femme à se tenir à quatre pattes tandis que l'homme se tient sur ses genoux pour la pénétrer par derrière. Il a un contrôle étendu de la situation car il peut tenir sa partenaire par les hanches, les fesses, les cuisses, comme bon lui semble. Si la femme abaisse son tronc en se tenant sur les coudes elle offre une pénétration encore plus profonde.

La levrette peut se pratiquer également allongé ou même debout, contre un mur, une table, un frigidaire, une armoire... C'est à vous de décider ! Il s'agit d'une position très excitante car l'homme se concentre particulièrement sur les fesses de sa partenaire tandis que cette dernière peut si bon lui semble se caresser les seins ou le clitoris, ou encore attraper les testicules de l'homme.

Sur le côté

L'homme et la femme se tiennent sur le côté en se faisant face, et peuvent ainsi s'observer et s'embrasser à loisirs. Cette position oblige à un rythme plus lent et peut donc être assez agréable à pratiquer, même si elle n'autorise pas une pénétration très profonde. De nombreuses caresses sont possibles, sur la presque totalité du corps.

Une variante consiste pour l'homme à se placer derrière sa partenaire qui remontera légèrement les genoux. Il peut ainsi s'occuper de ses seins et de son clitoris. Cette position est particulièrement recommandée en période de grossesse.

Assis

L'homme se tient accroupi les fesses repliées sur ses talons tandis que la femme vient s'asseoir sur son sexe. Dans cette position, chacun des partenaires peut contrôler le rythme et rendre la pénétration plus profonde selon les mouvements et la position adoptés par le bassin. Le contact des corps au niveau de la poitrine est aussi un facteur d'excitation.

La position assise a l'avantage de pouvoir se pratiquer dans des lieux très différents, qu'il s'agisse de la baignoire, d'une voiture ou encore d'un fauteuil. Elle permet aussi une variété infinie de caresses de la part de chacun des partenaires.

Debout

C'est la position qui évoque chez la plupart des personnes le "petit coup rapide" praticable aussi bien dans un ascenseur que dans un escalier ou contre un arbre. Mais c'est en fait une attitude physique assez compliquée à réaliser car elle suppose une taille à peu près égale entre chacun des partenaires. Autrement, la femme peut porter des talons ou encore s'accrocher au bassin de l'homme en croisant ses jambes dans son dos.

En se tenant debout, les mains sont généralement accrochées sur le partenaire et ne peuvent donc pas prodiguer de caresses. A moins de le faire debout par derrière et de pouvoir ainsi pour l'homme s'occuper des seins ou des cuisses de la femme. Mais c'est une position vraiment excitante qui mérite d'être essayée au moins une fois du fait de son originalité.

Prendre vraiment du plaisir à deux

Savoir procurer un orgasme à votre partenaire peut se révéler très excitant et fort utile car cela permet de décupler le plaisir que vous éprouvez en faisant l'amour. Une séance de masturbation peut se suffire à elle-même ou bien prendre place au-milieu d'un rapport sexuel, c'est à vous de voir !

La masturbation mutuelle est aussi un moyen très agréable de prendre beaucoup de plaisir à faire l'amour. Car en fin de compte cela revient à atteindre l'extase de façon simultanée. Vous êtes excité car votre partenaire vous touche et réciproquement. Vous pouvez aussi vous embrasser ou vous parler et c'est donc un excellent moyen pour tenter d'obtenir un orgasme en même temps.

Certaines personnes ont plus de facilité à contrôler leur montée vers l'orgasme quand leur sexe est stimulé plutôt qu'à l'occasion d'une pénétration. Vous n'êtes pas obligé de vous occuper de son sexe mais vous pouvez aussi vous masturber l'un en face de l'autre. Cela implique donc une petite dose de voyeurisme et d'exhibitionnisme qui pimente à coup sûr la sexualité.

Enfin, la masturbation mutuelle a aussi pour avantage de permettre une meilleure connaissance des réactions de vos partenaires aux caresses. Vous en savez un peu plus sur l'autre et vous profitez d'une expérience sexuelle qui sort de la routine. Prendre vraiment du plaisir à deux est un gage de satisfaction pour le présent et pour l'avenir. Cela ne peut que renforcer votre désir de faire l'amour la fois suivante.

Ce qu'il faut retenir de cette méthode

Il importe de toujours faire attention à l'ambiance dans laquelle vous faites l'amour. Car c'est en évoluant dans un cadre sensuel que vous aurez le plus envie de faire l'amour. Attention, le plaisir ne se commande pas forcément à la minute.

Vous avez des mains et une bouche, alors n'oubliez pas de vous en servir : l'orgasme n'est pas seulement le fruit d'une pénétration vaginale ou anale. Enfin, si la pénétration reste un moment intense, il est bon de savoir varier les positions selon le type de plaisir que l'on souhaite obtenir, donc de savoir provoquer et émoustiller le désir.

L'excitation des partenaires va de pair avec le désir et, avant de se ruer l'un sur l'autre, il faut veiller à ce que la pression sexuelle ne retombe pas. Avec les mots, en s'embrassant ou dans des moments d'intimité, c'est là que tout peut basculer vers l'envie irrépressible de faire l'amour.


Muscler sa virilité

Présentation de la méthode

Introduction

Mieux connaître son pénis

Décider de muscler son sexe

Comprendre la marche à suivre

Pratiquer les exercices de base

Découvrir les exercices complémentaires

Faire durer le plaisir

Ce qu'il faut retenir de cette méthode

Introduction

Beaucoup d'hommes ont des difficultés à tirer pleinement profit de leur vie sexuelle, essentiellement parce qu'ils ont le sentiment que leur pénis est trop petit. Pour ces hommes, le fait de posséder un sexe plus long permettra de renforcer leur confiance et leur estime d'eux-mêmes et, naturellement, d'améliorer leur vie sexuelle.

Ne restez pas mal dans votre peau parce qu'une partie de votre corps ne vous satisfait pas. Si vous êtes vraiment motivé, vous allez réussir à transformer de façon saine et pratique votre pénis, lui faisant gagner une taille qui devrait savoir vous contenter. Voici pour cela une méthode 100 % naturelle et sans aucun danger médical pour être enfin fier de ce que vous avez dans le pantalon.

Mieux connaître son pénis

Vous souhaitez augmenter la longueur et la circonférence de votre pénis. Au préalable, connaissez-vous bien cet organe qui certes vous occasionne des soucis pour l'instant mais qui fera bientôt votre fierté ? Spécifiquement masculin, le pénis a deux fonctions principales. D'abord, il contient l'urètre, à savoir le canal qui achemine l'urine provenant de la vessie. Ensuite, c'est l'organe qui chez l'homme permet l'acte sexuel. La particularité de cet organe est que son volume est variable. Sous l'effet d'une excitation de type sexuel, il passe de l'état relâché, c'est à dire un état de repos, à celui de rigidité lorsque le processus d'érection se déclenche.

Grâce à une structure unique dans le corps humain désignée sous le terme de corps érectiles, l'apparence du pénis change. Son volume et sa longueur augmentent et sa forme va devenir plus rectiligne. Il existe deux types de corps érectiles :

1. Les corps caverneux

Au nombre de deux, ils sont situés côte à côte sur le dos du pénis et viennent des piliers osseux de l'ogive.

2. Le corps spongieux

Parallèle aux corps caverneux, c'est un conduit contenant l'urètre et se situant dans la partie inférieure du pénis. Il provient du centre du périnée et sa terminaison constitue le gland, à savoir l'extrémité du pénis.

La structure des ces corps ressemble à une éponge. Les fibres qui les constituent créent des cavités sanguines bien délimitées (comme les trous présents dans une éponge). Ces corps vont se dilater en recevant un afflux de sang et les cavités vont le conserver grâce à un mécanisme d'ouverture comparable à celui d'un barrage fluvial. A mesure que les corps érectiles stockent le sang, ils prennent du volume de la même manière qu'une montgolfière que l'on remplirait d'air chaud.

Ces corps érectiles sont contenus par une membrane élastique assez peu extensible qu'on appelle l'albuginée. Lorsque la limite d'élasticité de l'albuginée est atteinte, celle-ci se tend et les corps érectiles se raidissent. Le fait que le corps spongieux ne soit pas aussi rigide que les corps caverneux autorise le passage du sperme dans l'urètre. Sinon, l'urètre, qui est au centre du corps spongieux, serait obturée par la pression. La peau enveloppe les corps érectiles : seule exception le prépuce qui recouvre le gland et qui a la particularité d'être rétractable.

L'érection est un phénomène très simple à comprendre du point de vue physiologique : sous l'effet d'une excitation ou d'un désir sexuel, le pénis se gonfle de sang, s'allonge, durcit et se dresse vers l'abdomen. Il va alors doubler de taille et presque de volume. Sa position est dès lors propice au coït.

Les réponses aux trois questions que l'on peut se poser sur l'érection :

1. Comment ?

Les vaisseaux sanguins de la verge se dilatent. Grâce à ce phénomène de vasodilatation, le sang s'engouffre dans l'artère du pénis, ce qui provoque une augmentation du volume des corps spongieux et des corps caverneux. Une contraction simultanée des muscles à la base du pénis empêche le sang de s'évacuer. C'est ce phénomène de vasodilatation et de compression musculaire qui maintient le pénis en érection. Ce phénomène est contrôlé par les nerfs de la moelle épinière.

2. Quand ?

L'érection se déclenche sous l'effet du toucher, des caresses, des stimulations visuelles (photos, fantasmes, images, sons). Elle peut aussi se produire pendant le sommeil et donne parfois lieu à des éjaculations nocturnes. Les érections spontanées peuvent survenir à tout moment.

3. Combien de temps peut durer l'érection ?

Cela ne prend généralement que quelques secondes, mais entre quarante et cinquante ans, surtout après le cap de la soixantaine, l'érection est parfois plus laborieuse et moins spectaculaire. L'homme d'âge mur ne devrait pourtant pas douter de sa virilité : il contrôle souvent bien mieux son éjaculation et peut donc maintenir son érection plus longtemps !

L'impuissance est l'impossibilité d'avoir une érection. Ce dysfonctionnement est souvent d'origine psychologique : stimulation laborieuse, colère, sentiment de culpabilité, anxiété, honte, peur... L'aide d'un sexologue peut alors être une solution efficace pour résoudre le problème. Dans le cas d'une impuissance physiologique, un diagnostic établi par un urologue permettra de déterminer l'origine du problème.

Le priapisme est une érection persistante et prolongée, en dehors de tout appétit sexuel et n'aboutissant pas à une éjaculation. Elle est provoquée par des troubles neurologiques ou par certaines maladies, comme la leucémie ou la syphilis. Le mécanisme de reflux du sang qui suit normalement l'orgasme est en fait perturbé.

Le sang ne peut plus s'évacuer et stagne donc dans le pénis. Un priapisme prolongé est extrêmement douloureux et peut avoir de graves conséquences. Une opération chirurgicale sera nécessaire si le traitement médical s'avère inefficace.

Décider de muscler son sexe

La taille actuelle de votre pénis vous pose-t-elle un réel problème ? De façon générale, la moyenne d'un pénis au repos se situe entre 8 et 10 centimètres. Si en érection la verge peut dépasser les 20 cm, elle se trouve pour la plupart des hommes entre 12 et 17 cm avec un diamètre compris entre 3 et 5 cm.

Les fabricants de préservatifs réalisent régulièrement des études sur la taille moyenne du pénis. Les résultats divergent en fonction des sources. Comparez ainsi les différentes données présentées dans le tableau suivant. Il s'agit des longueurs moyennes du pénis en érection d'après différentes études récentes :

Durex 2002 : 16,8 cm

Lifestyles Condom 2002 : 14,9 cm

Institut Alfred C. Kinsey 2001 : 15,7 cm

Université de Californie 2001 : 12,9 cm

Université de Saô Paulo 2001 : 14,4 cm

Playboy Magazine 2002 : 15,2 cm

Dans l'étude inter-raciale menée par le Docteur Jacobus en 1935 et publiée sous le titre "L'Ethnologie du Sens Génital", l'un des chapitres s'attache à la taille des attributs sexuels des individus. Les populations africaines et arabes se détachent assez nettement de la moyenne et un spécimen en érection de près de 31 cm pour 5 cm de diamètre a été mesuré chez un individu de race noire du Soudan. Le même rapport souligne qu'à la même époque, la taille du pénis le plus long découvert dans l'échantillon d'individus français était de seulement... 19 cm.

Mais la taille du pénis d'un homme n'est pas un gage de ses prouesses au lit. Nombreux sont les mâles qui pensent que leur sexe est trop petit. Les films pornographiques où les acteurs obtiennent souvent des érections franchement anormales à l'aide de différents produits y contribuent. Rappelez-vous ce bon mot de Coluche : "Ce n'est pas ceux qui ont les plus grandes oreilles qui entendent le mieux !"

Bien souvent, les hommes souffrent d'abord d'un problème de vision spatiale. Ils regardent leur sexe de haut en bas alors qu'ils voient celui des autres de face. L'illusion optique est parfaite pour qu'ils pensent au fond d'eux-mêmes que la nature n'a pas été généreuse avec eux. Pour bien comprendre l'association entre le plaisir d'une femme et la taille du pénis de son partenaire, il ne faut pas raisonner en termes de taille mais de confort.

Le vagin n'est pas un puit sans fond et un sexe trop long peut faire mal et provoquer des irritations. Pareillement si le sexe est trop large, à force d'être extrêmement dilaté un vagin perd en sensations. Enfin, si un homme possède un pénis vraiment petit (moins de 12 centimètres en érection), on peut lui expliquer ceci : pour qu'une femme obtienne vraiment des sensations, la taille minimale du pénis de son partenaire doit être de... 6 centimètres. Vous voyez qu'il y a de la marge !

On l'a vu, il existe autant de moyennes qu'il y a d'études et de sondages sur la question. Enfin, comme son nom le laisse entendre, une moyenne prend en compte l'ensemble des cas étudiés pour établir un chiffre représentatif de l'ensemble. Ainsi, avoir un pénis en érection qui mesure 14 cm environ ne signifie pas qu'il est petit. De même, si votre phallus atteint plutôt les 18 cm, vous n'êtes pas non plus doté d'un spécimen de foire.

Dans le premier cas vous êtes légèrement en dessous de la moyenne, dans le second vous vous situez légèrement au-dessus. Toutefois, si vous pensez être en dessous de la normale, sachez que les pénis considérés comme petits au repos obtiennent en érection un gain de volume proportionnellement plus important que celui des pénis qui sont déjà de taille élevée au repos.

Un nombre hallucinant de mythes circule autour du pénis. Le plus répandu est que la taille du pénis est fonction de la taille du corps, ou bien des mains, du nez, des pieds... C'est absolument faux ! Il existe des géants avec un petit sexe et des hommes de petite taille dotés d'un attribut surdimensionné. Les dimensions du pénis ne sont en fait déterminées que par des facteurs héréditaires.

Si les hommes font parfois une obsession sur la taille de leur sexe, qu'en est-il des femmes ? Là encore, les mythes sont coriaces. C'est essentiellement dans les films X que l'on rencontre des femmes déchaînées qui en veulent une "énorme". En fonction de l'usage fait du pénis, les femmes n'attendent pas la même taille, qu'il s'agisse d'une pénétration vaginale, orale ou anale...

Maintenant avez-vous vraiment besoin d'un pénis plus développé, la motivation nécessaire et le temps pour tirer profit de cette méthode ? Pour éviter tout malentendu et demeurer tout à fait réaliste, gardez à l'esprit que vous ne doublerez pas la taille de votre membre en quelques jours. Selon les cas, vous gagnerez de 1 à 3 cm en l'espace de quelques mois.

Les exercices pour y parvenir sont parfaitement naturels et ne nécessitent l'usage d'aucun appareil spécialisé. Ainsi, quel que soit votre âge et si vous ne souffrez pas de problèmes physiologiques particuliers, vous êtes en mesure de suivre cette méthode qui ne nécessite pas de consultation préalable auprès d'un urologue.

Si vous avez le désir d'augmenter la taille de votre sexe mais pas la motivation, il vous faudra peut-être faire appel à la chirurgie plastique. Cela vous coûtera plus cher mais les résultats seront rapides. Pour l’allongement, les spécialistes utilisent des techniques éprouvées de chirurgie réparatrice et pour l'épaississement. Un principe de lipostructure, c’est-à-dire une auto-greffe de graisse sur la verge. Toutefois pas de fausse joie, la longueur de la verge sera toujours la même en érection, c’est seulement au repos qu’un homme pourra juger de la différence.

Comprendre la marche à suivre

Les principes fondamentaux de cette méthode pour allonger le pénis ne datent pas d'hier. Au Kenya, les membres des tribus Masaï et Njemp cultivent depuis des siècles un rite qui leur permet de déformer certaines parties de leurs corps en les allongeant ou en les déformant. Ils sont ainsi capables de remodeler différentes zones de leur corps comme les lobes des oreilles, leurs cloisons nasales ou encore leurs lèvres. Ces chairs sont en effet parfaitement malléables car principalement composées d'alvéoles sanguines, comme l'est le pénis.

Le principe de la méthode s'inspire entre autre de ces traditions d'assouplissement et d'élongation des chairs pratiquées dans certaines tribus. La marche à suivre est simple : vous allez allonger la taille de votre pénis grâce à des exercices de stimulation, d'échauffement et d'élasticité.

Le but de l'agrandissement du pénis est d'accroître les corps caverneux et le corps spongieux qui se remplissent de sang quand vous avez une érection. Si vous commencez à procéder aux exercices sans vous être échauffé, vous risquez de constater l'apparition sur votre verge de bosses et de petites tâches de sang. Il est donc primordial de toujours échauffer votre pénis avant de pratiquer les exercices.

Un tel échauffement préparera aux exercices en réchauffant les alvéoles sanguines des corps caverneux, ce qui a pour effet de gonfler les tissus et de les rendre plus flexibles et spongieux. Cet exercice de mise en route doit être pratiqué avant et après chaque séance d'exercice du pénis ou des testicules. On utilise une serviette de toilette imbibée d'eau chaude pour gonfler et réchauffer le tissu du pénis et des testicules.

Comment s'échauffer ?

1. Prenez votre pénis au repos et en empoignant le gland sans serrer exagérément : vous ne devez pas avoir mal.

2. Tirez dessus avec une force moyenne, jusqu'à ressentir un étirement à la base du pénis. Relâchez toutes les 10 secondes et répétez le geste une dizaine de fois.

3. Effectuez un mouvement de rotation du pénis, comme si vous décriviez des cercles : 10 tours à gauche puis 10 tours à droite. Cet exercice va préparer votre pénis aux exercices. Maintenant, massez-vous jusqu'à atteindre un début d'érection.

4. Prenez une serviette de bain imbibée d'eau bien chaude et enveloppez-la autour de votre pénis et de vos testicules. La sensation de chaleur va s'atténuer au bout d'une à deux minutes.

Cet échauffement a pour objet d'amener et de maintenir le sang dans le pénis, ce qui rend les cavernes sanguines plus larges et plus souples.

CONSEIL

En commençant la méthode, il est possible que vous soyez confronté à des érections fréquentes. C'est parfaitement naturel, vous avez jusqu'à présent l'habitude de stimuler votre pénis dans un but essentiellement sexuel. Comme la masturbation et l'éjaculation ne doivent pas intervenir au cours de la méthode, faites un choix : poursuivez plus tard ou bien calmez vos esprits !

3 conseils pour effectuer sérieusement les exercices :

1. Vous devez être en état de relaxation totale, ce que permet un bon bain d'eau chaude.

2. Le jet d'eau chaude sur votre corps favorise la circulation sanguine.

3. L'usage de savon ou de gel-douche vous évitera de devoir recourir à des produits lubrifiants comme la vaseline.

Pratiquer les exercices de base

Les exercices qui suivent sont sans douleur. Cependant, il n'est pas exclu que dans les premiers jours de la pratique, vous soyez amené à éprouver certaines sensations nouvelles comme des picotements. Si cela persistait, n'hésitez pas à réduire le nombre des exercices voire à suspendre leur réalisation.

Procédez lentement mais sûrement, ne brutalisez pas votre sexe en accomplissant les exercices. Si une certaine régularité est exigée, ne croyez pas que c'est en vous précipitant que vous obtiendrez de meilleurs résultats. Une fois de plus, veillez à ne jamais oublier l'étape d'échauffement qui consiste en une mise en condition du pénis.

EXERCICE 1 : La traite

Durée moyenne : 10-15 minutes

Fréquence : un jour sur deux

Objectif : élargir les alvéoles des corps caverneux en stimulant l'afflux de sang

Historiquement, on doit la technique de la traite aux tribus Masaï d'Afrique de l'est (Kenya). Les hommes initiaient ainsi leurs enfants après la puberté pour les préparer à une vie amoureuse accomplie. C'est aujourd'hui l'un des exercices les plus populaires parmi ceux qui constituent les méthodes d'agrandissement du pénis.

Il n'est pas rare de constater des améliorations sensibles au bout de quelques semaines de pratique quotidienne. En moyenne, le pénis au repos ou en état d'excitation est susceptible de gagner jusqu'à un demi centimètre chaque mois. Vous devez pratiquer cet exercice sur un pénis en état d'éveil, c'est à dire en état de semi-érection. Vous allez utiliser un lubrifiant comme une huile corporelle ou tout simplement de l'eau savonneuse.

Principe : Servez-vous du pouce et de l'index pour enrober le tronc du pénis et effectuer un mouvement longitudinal de la base de la verge jusqu'au gland. Vous ne devrez interrompre le mouvement qu'au niveau de l'extrémité du prépuce qui dépasse le pénis. Lorsque les doigts de la main atteignent le milieu du pénis, utilisez alors le pouce et l'index de l'autre main pour effectuer exactement le même mouvement sans la moindre discontinuité dans l'effort.

Durée : Répétez cet effet de "traite" pendant une dizaine de minutes à chaque séance. Une moyenne de 75 mouvements complets avec chaque main constituant une séance efficace. Attention, ne fonctionnez pas par mouvements aller-retour. Efforcez vous de revenir à la base pour favoriser une extension des cavernes sanguines vers l'extérieur.

CONSEIL

Chaque mouvement doit être effectué en exerçant une légère pression des doigts sur le pénis et en progressant lentement de bas en haut. L'idéal est de prendre deux à trois secondes par mouvement en fonction de la longueur originale de l'organe. En augmentant grâce à une série d'exercices précis le volume des alvéoles composant les corps caverneux du pénis, vous élargirez le volume global de la verge. Celle-ci va donc essentiellement gagner en épaisseur.

Vous pourrez augmenter le nombre de traites avec chaque main. En commençant par 75 mouvements avec chaque main, vous pouvez décider d'augmenter la durée de l'exercice de 10 mouvements par semaine. Attention, le pénis peut endurer au cours d'une séance un nombre de prises maximum aux alentours de 150 mouvements avec chaque main. N'oubliez pas que plus l'exercice se prolonge, plus l'afflux de sang permettra aux cavités du pénis de s'étendre en volume.

EXERCICE 2 : L'élongation

Durée moyenne : 8 minutes

Fréquence : tous les jours

Objectif : allonger le pénis en détendant les tissus cutanés qui le composent

Les exercices d'élongation du pénis sont basés sur des principes simples de détente et d'extension. Certes, le pénis n'est pas un muscle. Toutefois, ces exercices sont à considérer comme des séances de travail sur les abdominaux ou les biceps. L'intensité et bien entendu la régularité que vous adopterez seront la garantie de résultats probants. Vous devrez ainsi répéter vos efforts de façon quotidienne. Si vous effectuez les séances d'élongation en parallèle avec les autres exercices, vous constaterez un allongement de près de 1 cm en l'espace d'un mois seulement.

Principe : Une séance d'élongation du pénis doit s'effectuer en position assise ou couchée. Saisissez votre pénis à l'état relâché juste au-dessous du gland avec le pouce et l'index. Tout en contractant les muscles pubococcygiens situés à la base du pénis, vous devez étirer la verge en direction du ventre et arrêter le mouvement dès que vous sentez la tension à son maximum.

Durée : Tout en conservant les muscles contractés, maintenez le pénis tendu pendant au moins cinq secondes avant de le relâcher. Le même exercice doit être répété en étirant le pénis vers le bas, vers la gauche puis vers la droite.

Intérêt : Pratiqués régulièrement et avec une assiduité réelle, les exercices d'élongation vont entraîner une distension des tissus cutanés de la verge et vont ainsi agir de la même façon que la "méthode des poids" sans pourtant impliquer ses contraintes ni les éventuelles douleurs qu'elle peut occasionner.

CONSEIL

Veillez à toujours prendre soin de relâcher le membre et les muscles du bas-ventre une dizaine de secondes entre chaque élongation.

EXERCICE 3 : Le cadran

Durée moyenne : 5 minutes

Fréquence : un jour sur deux

Objectif : allonger le pénis de manière harmonieuse

Pour être efficace, la pratique du cadran doit s'accompagner de plusieurs séries de mouvements rotatoires qui vont permettre aux vaisseaux de la verge de se dilater. Ceux-ci s'effectuent sur un pénis en état de semi-érection.

Principe : Saisissez le pénis avec le pouce et l'index juste en dessous du gland, puis décrivez une vingtaine de cercles aussi larges que possible. Vous comprendrez pourquoi cet exercice s'appelle "le cadran" : les mouvements de rotation que vous effectuez évoquant la révolution accomplie par les aiguilles d'une montre.

Durée : Après la première série de mouvements rotatoires et une pause nécessaire d'une trentaine de seconde, effectuez une seconde série en décrivant 20 cercles dans le sens contraire. Puis répétez l'exercice deux fois de suite pour un total de 60 rotations dans chaque sens. N'oubliez pas à chaque fois de ménager une plage de repos.

Intérêt : Le phénomène de vasodilatation lié à l'état d'éveil du pénis va permettre au sang de s'engouffrer dans l'artère centrale de la verge. Le résultat sera de provoquer une augmentation du volume des corps spongieux et des corps caverneux. Une contraction simultanée des muscles à la base du pénis va empêcher le sang de s'évacuer.

CONSEIL

La peau du pénis doit au cours de l'exercice rester bien tendue de sorte à pouvoir étirer les tissus au maximum.

Découvrir les exercices complémentaires

EXERCICE 4 : L'élargissement du scrotum

Durée moyenne : 5 minutes

Fréquence : un jour sur deux

Objectif : étirer les tissus situés au niveau de la jonction entre la verge et les bourses

Les exercices d'élargissement du scrotum ne concernent en fait que les hommes qui entendent intervenir sur la taille de leurs testicules. S'il est physiologiquement impossible de modifier le volume des testicules, l'exercice présenté ici pourra favoriser un accroissement sensible du scrotum, la poche cutanée protectrice qui contient les testicules.

Principe : Saisissez le pénis à sa base avec le pouce et l'index d'une main et utilisez les doigts de l'autre main pour empoigner le scrotum et lui faire subir une extension soutenue vers le bas. Maintenez cette forte tension des chairs pendant une dizaine de secondes. Relâchez. Renouvelez cet exercice dix fois en alternant les extensions vers le bas avec des extensions vers la gauche et vers la droite.

En réalisant cet exercice vous allez rendre la surface du scrotum parfaitement souple. Vous pourrez par la suite saisir les contours du scrotum en utilisant les doigts des deux mains, comme si vous cherchiez à tendre devant vous un petit morceau de tissu. C'est l'exercice du plateau dont vous allez découvrir le détail ci-dessous. Le scrotum parfaitement étiré à l'horizontal ressemble en effet à un plateau sur lequel repose la verge.

Comme n'importe quel exercice d'élongation du pénis, les séances visant à l'élargissement du scrotum impliquent de votre part une certaine régularité. Au fur et à mesure, leur pratique permettra à la peau de s'étendre. Cependant, vous devez être prévenus, vous n'obtiendrez pas d'accroissement miracle.

Une extension de la surface du scrotum autour d'un cm2 par mois incarnera déjà un résultat intéressant. La pratique continue de ces séances d'élargissement permet aux bourses de descendre un peu plus sous le pénis et donc de gagner légèrement en volume.

Puis vous devez étirer la surface cutanée du scrotum au maximum afin de supprimer les zones où la peau est contractée et là où elle forme des petits plis. Cette poche de peau est quasiment élastique et son volume peut varier. Ce n'est pas l'excitation sexuelle qui peut entraîner une variation de son volume mais plutôt la température ambiante. Dans l'eau, le scrotum a tendance à se rétrécir très vite.

EXERCICE 5 : L'exercice du plateau

Durée moyenne : 3 minutes

Fréquence : un jour sur deux

Objectif : détendre les tissus cutanés composant la surface du scrotum

L'exercice du plateau a donc pour propriété d'étendre les tissus cutanés formant le scrotum. Parce que les tissus du pénis ne seront pas impliqués, cet exercice doit être associé à l'exercice d'élargissement du scrotum. Les testicules se déplaceront vers le centre de la poche. Conservez la peau du scrotum bien tendue devant vous pendant plusieurs secondes et relâchez. Pratiquez l'exercice du plateau une dizaine de fois par séance.

Principe : Lorsqu'elle est parfaitement souple et "élastique", étirez la peau du scrotum devant vous au maximum en utilisant les deux mains. Maintenez la peau tendue pendant 10 secondes et renouvelez l'exercice une dizaine de fois en prenant soin de reposer les organes entre chaque étirement.

Saisissez le pénis à sa base avec le pouce et l'index d'une main puis utilisez les doigts de l'autre main afin d'empoigner le scrotum et lui faire subir une extension soutenue vers le bas. Il faut alors moduler son mouvement en recherchant la limite du seuil de douleur et maintenir cette forte tension des chairs pendant une dizaine de secondes.

Durée : Vous renouvellerez cet exercice entre trois et dix fois au fur et à mesure de l'entraînement et en vous accordant chaque fois un temps de repos. Il est fortement conseillé d'alterner les extensions vers le bas de cette partie sensible de l'appareil génital avec des mouvements analogues vers la gauche et vers la droite. Les tissus situés au niveau de la jonction entre la verge et les bourses pourront de la sorte s'étirer de manière consistante après quelques semaines de séances régulières.

CONSEIL

Le scrotum n'est pas franchement habitué à ce type de manipulation intense. N'oubliez pas de toujours terminer ces séances d'extension par un petit massage douillet des bourses à l'aide d'un gant de toilette imbibé d'eau chaude. En cas d'apparition de légères lésions ou de petits hématomes, espacez les séances.

Faire durer le plaisir

Homme ou femme, vous possédez un muscle commun, le pubococcygien, également appelé muscle PC (pubococcygien). Il se situe entre l'os pubien et le coccyx. Sans le savoir, vous l'utilisez quotidiennement pour arrêter d'uriner ou expulser les dernières gouttes d'urine. Or, il existe un rapport direct entre l'absence de sensations sexuelles et l'atrophie plus ou moins prononcée du muscle PC (pubococcygien).

En fortifiant votre muscle PC (pubococcygien), vous allez parvenir à maintenir votre érection plus longtemps et donc à retarder votre éjaculation. Ainsi en le contractant lorsque vous sentez l'imminence du point de non-retour vous allez vous surprendre à décider exactement à quel moment vous souhaitez jouir. Enfin, en sachant utiliser ce muscle de façon consciente et volontaire, vous allez procurer à votre partenaire une sensation qui ne devrait pas la laisser de glace : votre pénis va littéralement danser dans son vagin !

Afin de posséder un muscle PC (pubococcygien) fort et vigoureux, il faut pratiquer un petit entraînement sous la forme d'exercices dits de Kegel, du nom du médecin allemand qui les a mis au point. Vous devez au préalable parvenir à localiser le muscle PC (pubococcygien). Le meilleur moment est donc lorsque vous urinez : arrêtez puis laissez repartir votre jet d'urine. Le muscle utilisé est le PC (pubococcygien). Une fois que vous le sentez bien, vous êtes prêt pour appliquer les préceptes du docteur Kegel.

EXERCICE 1

Contractez puis relâchez votre muscle PC (pubococcygien) dix fois de suite. Faites cela à raison de dix fois par séance, deux fois par jour. Vous pouvez vous entraîner à peu près partout, personne ne devinera ce que vous êtes en train de faire.

Vous n'avez même pas besoin de toucher votre pénis. Vous éprouverez sans doute à la suite des exercices une sensation étrange au premier abord mais qui ne vous causera aucun problème : comme si votre pénis remuait légèrement tout seul dans votre pantalon !

EXERCICE 2

Gardez votre muscle PC (pubococcygien) contracté de trois à sept secondes. Faites cela dix fois par séance, deux fois par jour. Une fois de plus, il vous est possible de vous exercer n'importe où.

EXERCICE 3

Contractez lentement votre muscle PC (pubococcygien), en procédant par palier, à l'image d'un ascenseur qui s'arrête à chaque étage avant de repartir. Faites cela dix fois par séance, deux fois par jour, où bon vous semble !

N'oubliez pas que à l'image de tout exercice, plus vous les pratiquerez régulièrement, plus vous obtiendrez vite des résultats. A terme, vous éprouverez sans doute une irrésistible envie de faire l'amour, comme le font remarquer la plupart de celles qui appliquent les exercices de Kegel.

Il existe une autre technique qui n'a rien à voir avec les exercices de Kegel et qui va concrètement vous permettre aussi de retarder votre éjaculation. C'est la technique du "squeeze", c'est à dire de la "pression" en Français. Il vous faudra au préalable être familier avec les sensations que vous éprouvez lorsque vous approchez de l'orgasme. En vous masturbant ou en faisant l'amour, cherchez à bien identifier ce moment qui précède le point de non-retour. Quand vous ferez l'amour, vous le verrez venir et serez donc capable de le repousser.

Les trucs pour maîtriser la technique du "squeeze" :

- Lorsque vous faites l'amour et que vous sentez approcher le moment de votre éjaculation, stoppez les va-et-vients dans le vagin de votre partenaire. Au besoin, demandez-lui de ne pas bouger.

- Ensuite, retirez vous et attrapez votre pénis avec la main.

- Posez votre pouce juste en dessous du gland et exercez une légère pression.

- En même temps, utilisez un ou deux doigts pour exercer une autre pression légère à l'un de ces deux endroits : ou bien juste sous le gland de l'autre côté de là ou se place votre pouce, ou bien à la racine de votre pénis, en dessous également.

- En exerçant de la sorte une pression vous allez réduire votre état d'excitation et en même temps ressentir une baisse de votre envie d'éjaculer immédiatement.

Ce qu'il faut retenir de cette méthode

Nombreux sont les hommes qui se sentent mal dans leur peau car ils ne sont pas satisfaits par la taille de leur pénis. Cet organe qui est surtout et avant tout la source de beaucoup de plaisir physique étant souvent méconnu, il convient de mieux le connaître avant d'envisager de le transformer.

Souhaiter améliorer la taille de son pénis implique de savoir pourquoi et de pouvoir se comparer à une moyenne, afin de savoir si oui ou non l'on possède vraiment un pénis de petite taille. Quelque soit le résultat de cette comparaison, il est parfaitement possible de gagner plusieurs centimètres en longueur et en épaisseur en appliquant sérieusement les préceptes de la méthode.

50 conseils pour des nuits inoubliables

Présentation de la méthode

Introduction

Soigner les préliminaires

Profiter des zones érogènes

Varier les positions

Pimenter les rapports

Maîtriser l'orgasme

Ce qu'il faut retenir

Introduction

Oui, vous pouvez vous améliorer au lit ! Vous le savez bien, cela ne fonctionne pas toujours comme vous le souhaiteriez. Le stress, la fatigue ou la monotonie sont autant de facteurs perturbants qui risquent de freiner vos ardeurs. Le désir ne suffit pas, il faut s'avoir l'éveiller, l'entretenir et le mener jusqu'au point de non retour : mieux faire l'amour c'est tout simplement se consacrer au plaisir avec plus d'attention. Voici 50 conseils immédiatement applicables pour monter au 7 è ciel sans détour.

Soigner les préliminaires

1. Faire monter le désir

Le tout premier préliminaire commence bien avant la mise en situation. A chaque instant où l'occasion se présente, pensez à envoyer un signal coquin et sensuel à votre partenaire : messages enflammés par SMS ou par email, petit mot griffonné glissé dans la poche le matin avant de partir, coups de fil tendre et allusif... Il s'agit de laisser monter graduellement le désir et sans précipitation. Vous allez susciter une montée progressive d'adrénaline chez votre partenaire qui va provoquer une sécrétion plus importante de l'endorphine, cette hormone naturelle du désir fabriquée par le cerveau.

2. S'embrasser sans compter

Dès le matin au réveil pour promettre que la soirée sera chaude ou en rentrant à la maison, embrassez-vous langoureusement ! Sur la bouche, les joues, dans le cou, partout où cela vous fait du bien. Le baiser contribue à faire monter l'excitation. Surtout, il est un signe infaillible de tendresse, c'est pourquoi il ne faut pas le gâcher en le réduisant à une simple bise effectuée à la va-vite. Vous pouvez passer le temps qui vous semble nécessaire à vous embrasser avant de faire l'amour, en dispensant par exemple vos baisers sur chaque partie du corps de votre partenaire que vous déshabillez.

4. Prendre son temps

Plus vous prenez du temps pour éveiller le désir, plus il sera grand. Soyez patient, ne vous précipitez pas sur l'autre après cinq minutes de caresses mais contrôlez votre excitation en ralentissant. Dites-vous que le temps s'est arrêté et qu'il ne vous est plus compté. Cette attitude permet de vider votre tête de toutes les pensées négatives qui risqueraient de vous bloquer et de compromettre votre plaisir commun. Ne pensez à rien d'autre que ce que vous faites, ne vous demandez pas si vous allez être au top ou non, efforcez-vous de vraiment savourer l'instant présent.

5. Parler sexy

Ne négligez pas le pouvoir d'excitation que confèrent les mots. Parlez-lui dans le creux de l'oreille, dites ce que vous avez envie de faire, c'est à vous de voir si vous préférez des termes plutôt sexy ou franchement crûs. Chuchotez lui ce que vous aimeriez essayer ensemble, un mot coquin glissé entre deux caresses ne peut laisser votre partenaire indifférent. Il n'y a pas que les râles de plaisir pour s'exprimer pendant l'amour, les mots ont aussi leur effet.

6. Déshabiller l'autre

A moins que cela ne soit un jeu, il n'est généralement pas très excitant de se déshabiller tout seul en se regardant mutuellement. Vous n'êtes pas à la visite médicale, veillez par exemple à éviter de garder vos chaussettes, tue-l'amour garanti ! Vous pouvez à tour de rôle retirer chacun un vêtement à l'autre, le suivant offre une caresse ou un baiser et ainsi de suite. Enfin, qu'il s'agisse de dégrafer un soutien-gorge ou de dénouer une cravate, utilisez vos deux mains, cela ira plus vite.

7. Jouer avec la bouche

Vos baisers vont progressivement se préciser, vous allez vous attarder vers certaines zones. La fellation et le cunnilingus font à juste titre partie des préliminaires. En 69 ou à tour de rôle, ils constituent une étape intéressante pour accentuer l'excitation. Il convient de pratiquer l'un et l'autre sans se précipiter et bien sûr rien n'empêche de poursuivre des caresses au même instant. Continuez aussi de parler à votre partenaire en lui disant par exemple combien vous aimez lui prodiguer un cunnilingus ou une fellation. Il ou elle appréciera à coup sûr...

8. Se servir de ses mains

N'utilisez pas seulement vos mains pour lui offrir des caresses, pensez également à prodiguer un petit massage, c'est particulièrement efficace lors des préliminaires. Echauffez vos mains en frottant vos paumes l'une contre l'autre avec une huile de massage. Pensez à varier les sensations en accentuant l'intensité, servez-vous du bout de vos doigts comme de votre main entière. Terminez le massage en tapotant légèrement son dos avec vos paumes de bas en haut. Surtout, montrez lui que vous aimez ce que vous faites et bien sûr ne négligez aucune zone du corps.

9. Prendre plaisir à regarder

Homme ou femme, vous êtes extrêmement sensible à ce que vous voyez lors des préliminaires. C'est pourquoi un petit strip-tease contribue toujours à faire monter l'excitation. Dans un autre registre, chacun peut observer l'autre en train de se masturber, tout en continuant à se parler, en évoquant par exemple ce que vous aimeriez faire par la suite. Vous pouvez également utiliser des miroirs autour de vous et profiter de la sorte d'un point de vue original sur vous et votre partenaire. Pour flatter le plaisir des yeux d'autrui, il faut être sexy, c'est à dire faire preuve de sensualité, ne pas se précipiter, toujours regarder l'autre dans le fond des yeux quand il s'agit de lui dire "c'est bon !".

10. Se protéger avant de s'aimer

C'est le moment de vous concentrer pour dérouler le préservatif, l'instant sera encore plus excitant si vous jouez un peu, en commençant par exemple une masturbation plus appuyée. Les expertes peuvent s'entraîner à le poser en coinçant délicatement le capuchon entre leurs lèvres pour ensuite faire glisser le préservatif le long du sexe. La pose du préservatif ne doit en aucun cas constituer une interruption dans vos préliminaires, c'est au contraire la dernière étape avant de rentrer dans le vif du sujet.

EXERCICE

Vous allez lui faire mieux connaître votre intimité, lui apprendre à se sentir plus confiante avec vous. Déshabillez-vous et guidez sa main. Faites lui découvrir votre bas-ventre, votre sexe, vos bourses... Ce n'est pas un cours d'anatomie mais une exploration charnelle. Souriez, riez, respirez profondément.

Profiter des zones érogènes

11. Connaitre les points sensibles

Une zone érogène est une partie du corps qui procure du plaisir physique lorsqu'elle est stimulée. On distingue deux catégories, les zones primaires et les zones secondaires. Dans le premier cas, il s'agit des endroits les plus évidents, comme le pénis et le gland pour l'homme et la vulve, le vagin et le clitoris chez la femme. Pour les zones secondaires, il s'agit de tous ces petits coins et recoins du corps humain où l'on peut ressentir des choses très agréables sans que cela mène directement à l'orgasme. Le corps recèle des milliers de terminaisons nerveuses situées sous la peau. Avec la main, les doigts, la langue, un glaçon, un gant trempé dans l'eau chaude, soyez inventif pour agir avec efficacité !

12. Penser au pénis

Il ne faut pas simplement considérer l'organe sexuel masculin comme un outil pour la pénétration. Il peut ainsi se révéler être une grande source de plaisir pour l'homme et bien avant qu'il atteigne l'orgasme. Les bourses, le prépuce ou le frenulum (là où la peau se rattache au pénis en dessous du gland) sont autant de zones sujettes à la jouissance. L'utilisation d'un gel lubrifiant est très agréable pour amplifier les sensations procurées par une stimulation manuelle. Outre les mains, la langue ou les seins offrent au pénis une stimulation très agréable.

13. Ne pas oublier le clitoris

Cet organe dont la taille varie selon les femmes contient un nombre impressionnant de terminaisons nerveuses. Il offre bien souvent des sensations bien plus puissantes que la pénétration vaginale. Pour le stimuler, il faut en fait l'aborder en douceur en commençant par les zones alentours. Avec la langue, les lèvres, un sextoy ou les doigts, décrivez des petits cercles autour du clitoris puis enfin exercez directement une pression de plus en plus accentuée.

14. Localiser le point-G

A l'inverse du clitoris, il n'est pas situé à l'extérieur du vagin et ne se voit pas à l'oeil nu. En général, il se trouve sur la paroi supérieure interne du vagin où aboutissent de nombreuses terminaisons nerveuses et peut donc selon les femmes provoquer plus ou moins de plaisir quand il est stimulé. Lors d'une masturbation, alors que monte le plaisir, il faut introduire un doigt un peu plié et frotter son extrémité sur le haut de la paroi interne du vagin. Plus qu'une simple pénétration, il s'agit de plier et déplier le doigt. Pour bien le situer, il faut à chaque étape se concentrer sur le plaisir éprouvé afin de déceler le moment où il devient plus intense.

15. Prendre ses pieds

C'est une fois encore la quantité impressionnante de terminaisons nerveuses situées dans les pieds qui en font un extraordinaire outil de plaisir. Un massage des pieds provoque une vraie sensation de bien être. Une discipline comme la réflexologie, très pratiquée en Asie du sud-est, nous enseigne que le massage de certains points de la voûte plantaire stimule d'autres parties du corps parfois très éloignées. Ainsi, en vous attardant sur certaines zones de la voute plantaire vous pouvez parfaitement provoquer de très agréables sensations au niveau des tétons, du bas-ventre, etc...

16. S'amuser avec la bouche

On pense surtout à s'en servir pour embrasser, oubliant les sensations que l'on peut avoir au contact des lèvres et de la langue. Mordillez, suçotez, aspirez, léchez... A l'intérieur comme à l'extérieur, la bouche est extrêmement sensible et peut aussi être stimulée avec les doigts ou un pénis. C'est en général la lèvre du dessous qui se révèle la plus sensible car c'est là où aboutissent le plus de terminaisons nerveuses.

17. Stimuler l'anus

Le poids de la morale généralement admise laisse entendre que c'est une zone interdite au plaisir. C'est à chacun de tester sa sensibilité et il n'y a pas que la pénétration pour le stimuler, il peut être très sensible aux doigts et à la langue. A l'image du clitoris, les sensations seront bien plus grandes si l'approche se fait de façon indirecte, en s'attardant d'abord sur les zones alentours.

18. Travailler le périnée

Il se trouve entre l'anus et les testicules chez l'homme et entre l'anus et l'entrée du vagin chez la femme. L'homme y est extrêmement sensible car un massage de cette zone stimule sa prostate. Les femmes ont également tout intérêt à découvrir cette partie de leur corps. C'est le plus souvent la langue qui procure le plus de plaisir sur cette partie du corps dont une simple stimulation peut suffire à provoquer une érection.

19. S'occuper des oreilles

Se faire sucer ou mordiller délicatement le lobe de l'oreille peut s'avérer être un véritable délice. L'absence totale de muscles dans cette partie spécifique du corps empêche les contractions et les réactions réflexes. De même, une langue introduite à l'intérieur du pavillon, la partie creuse de l'oreille, est propice à des sensations de frissonnement d'une grande intensité érotique.

20. Exciter les tétons

Quand ils deviennent durs, c'est à cause d'un afflux sanguin provoqué par leur stimulation et c'est le signe de sensations particulièrement érogènes. Attrapez d'abord un sein avec une seule main comme si vous vouliez le soupeser. Avec le pouce, caressez lentement le haut de la poitrine tandis que les autres doigts exercent une légère pression en dessous. Puis laissez redescendre votre pouce pour faire rouler en dessous le téton. Vous pouvez ensuite commencer à le pincer en ramenant vos autres doigts. N'oubliez pas votre langue : ainsi humidifiés, ils seront encore plus sensibles. Selon ses goûts, vous pouvez vous occuper des deux seins en même temps. Les femmes peuvent exercer le même type de stimulation sur les tétons de leur partenaire.

EXERCICE

- Inscrivez sur des petits morceaux de papier le nom des zones érogènes qui vous intéressent le plus et versez vos papiers pliés dans une corbeille ou un chapeau.

- Faites de même avec les différentes façons de les stimuler en écrivant sur des petits papiers "main", "langue", "lèvres", selon ce que bon vous semble. Versez les papiers dans une autre corbeille.

A tour de rôle, vous tirez un papier dans chaque corbeille et vous appliquez immédiatement la suggestion tirée au sort. Un excellent moyen de s'entraîner à explorer ses zones érogènes et surtout de découvrir les multiples possibilités existantes pour les stimuler.

Varier les positions

21. Le Missionnaire

C’est sans aucun doute la plus traditionnelle et aussi la plus répandue. Ne croyez pas que cette posture soit ennuyante, bien au contraire, car la pression exercée par le bassin de l'homme sur celui de la femme permet une stimulation active du clitoris. Prenant appui sur ses bras, c'est l'homme qui effectue la plupart de l'activité, la femme n'ayant qu'à l'accueillir en écartant les jambes. Plus elle ouvrira ses cuisses et plus la pénétration sera profonde. Elle peut aussi croiser ses jambes dans le bas du dos de l'homme et ainsi mieux sentir la cadence de la pénétration. Enfin, le couple se faisant face, cette position permet d'observer les réactions du partenaire ainsi que de dispenser de nombreux baisers sur la poitrine ou la bouche par exemple.

22. Les Cuillères

Cette position est ainsi nommée car les formes des deux corps s'épousent parfaitement. Les partenaires sont étendus sur le côté, orientés dans le même sens, l'homme étant bien entendu positionné derrière. La position des cuillères est douce et relaxante et favorise des ébats lents et endurants. D'ailleurs, les femmes enceintes l'apprécieront particulièrement autant pour des ébats pendant leur grossesse que pour reposer leur ventre et trouver facilement le sommeil après le sixième mois.

23. L'Assaut de l'aigle

Dans cette situation de pénétration par derrière, la femme est allongée sur le ventre avec son partenaire sur le dos. Elle tient les jambes légèrement écartées pour favoriser la pénétration et se repose sur ses avant-bras.

Si elle surélève légèrement les fesses, peut-être grâce à un oreiller judicieusement disposé, elle permettra à l'homme d'atteindre une profondeur de pénétration supérieure. L'homme peut aussi décider de basculer sur le côté pour retrouver la position plus confortable des cuillères.

24. Le Pieu d'amour

L'homme est allongé sur le dos et la femme peut s'asseoir à cheval sur son bassin. Elle a ainsi la possibilité de contrôler le rythme de la relation physique. Lui faisant face, elle se tient sur les genoux et peut s'appuyer sur la poitrine de son partenaire. Elle a tout loisir de s'allonger sur son buste et de l'embrasser. Lorsqu'elle se tient dos à l'homme, la femme peut par ailleurs bénéficier d'une pénétration plus profonde.

25. La Belle équerre

Cette position permet des rapports intimes d'une rare intensité. La femme s'allonge sur un meuble de la maison, un canapé, un lit, ou plus sobrement une table, et écarte les jambes assez largement. Son partenaire, agenouillé à une hauteur bien calculée, peut alors la prendre franchement. Il lui maintient le bassin en agrippant ses fesses et elle laisse ses jambes remonter le long du corps de l'homme, plaçant ses pieds sur les épaules de celui-ci. L'excellent angle de la pénétration permet une excitation extrême des deux protagonistes.

26. La Tour de Babel

L'homme est debout et maintient sa partenaire dans les bras. Elle est enlacée autour de sa taille, avec ses bras sur les épaules de son partenaire. En joignant ses mains derrière le cou de l'homme, elle a tout le loisir d'évoluer verticalement pour échauffer le sexe de son partenaire. Pratique lorsqu'on manque d'espace (aux toilettes ou dans un ascenseur), la position est cependant assez physique pour les deux. On conviendra alors d'une seconde étape où l'homme déposera délicatement sa partenaire sur une surface plane, une table par exemple, pour poursuivre l'acte d'une manière moins exténuante.

27. La Reposante

Cette position confortable permet aux amants allongés sur le flanc de se faire face et est propice à une masturbation mutuelle. Les partenaires peuvent en effet se caresser délicatement le corps et les parties intimes. Même si elle est généralement le prélude à la position du Missionnaire ou à celle du Pieu d'amour, cette situation peut donner lieu à de tendres et lents ébats lorsque la femme décide d'enlacer son partenaire avec les jambes pour permettre une véritable pénétration.

28. La Nage indienne

L'homme est allongé sur le dos, les jambes légèrement écartées et sa partenaire est étendu sur son corps, face à lui. Il s'agit d'une position de corps-à-corps intégral, une opportunité superbe pour les caresses et les baisers. C'est la femme qui contrôle le rythme de l'acte d'amour en remuant le bassin de haut en bas. De nombreuses femmes adorent la Nage indienne pour l'excitation qu'elle procure et apprécient en particulier la variante qui consiste pour elles à resserrer les jambes l'une contre l'autre alors que celles du partenaire demeurent légèrement écartées.

29. Le Trône enchanté

Cette position particulièrement agréable pour la femme peut suivre un cunnilingus généreux. Installée dans un fauteuil, elle enlace de ses bras et de ses jambes son partenaire qui se tient à genoux devant elle. Si elle se penche légèrement en arrière, l'homme peut appuyer ses mains sur les accoudoirs du fauteuil, ce qui favorisera une pénétration plus vigoureuse

30. La Chaîne

L'homme est allongé sur le dos, les jambes légèrement écartées et le sexe pénétrant sa partenaire. Celle-ci est également allongée sur le dos, en face de lui, ses jambes passant au dessus de celles de l'homme. C'est elle qui contrôle les ébats. Les protagonistes ne se voient pas l'un et l'autre et la concentration du couple se porte sur les parties intimes. Cette position peu commune peut dériver d'une posture plus aisée où les amants sont assis l'un devant l'autre, les jambes entrelacées.

Pimenter les rapports

31. Sauter sur l'imprévu

Ne faites pas l'amour seulement à dates fixes, il n'y a pas que le samedi soir pour se faire du bien. Le matin au réveil, à tout instant où vous sentez votre désir monter en puissance, offrez-vous du bon temps en assumant vos envies. Ce qu'il est convenu d'appeler le "petit coup rapide" offre de l'intérêt quand c'est une variante à laquelle vous pouvez de temps en temps vous adonner. Et c'est quand vous êtes fatigué, nerveux et harassé que votre corps appréciera le plus le plaisir physique car il y puisera une libération. Autrement dit, n'attendez pas toujours le soir !

32. Jouer avec des toys

Un sextoy ne sert pas seulement à satisfaire des plaisirs solitaires. Utilisé en couple, c'est un excellent moyen d'introduire, c'est le cas de le dire, un peu de nouveauté. Surtout, c'est l'objet idéal pour se livrer à des jeux érotiques, des mises en situation qui se révèlent bien souvent très excitantes. Le silicone est la matière idéale car elle est facile à nettoyer et ne s'use pas. A l'achat, pensez aux critères suivants : longueur, épaisseur, dureté et texture. Enfin, choisissez le modèle qui vous convient selon l'utilisation que vous souhaitez en faire (anal, vaginal, vibrant ou non, etc...).

33. Varier les lieux

Il existe bien d'autres lieux pour faire l'amour que le lit de la chambre à coucher. A commencer par la cuisine, la salle de bain, le salon bien sûr, mais aussi les escaliers, au grenier ou à la cave. Quand vous aurez exploré tous les coins et recoins de votre maison, l'idée de vous amuser en extérieur va sans doute vous titiller. Dans le jardin, contre un arbre, sur la plage, dans une cabine de téléphérique au ski, les endroits surprenants ne manquent pas. La seule limite à se fixer étant ce que la loi condamne comme un attentat à la pudeur. Ne vous faites pas surprendre !

34. Jouer un rôle

Le plaisir cérébral est intimement lié au plaisir physique. En jouant, vous allez sortir de votre quotidien et en apprendre un peu plus sur vos fantasmes et désirs. Vous pouvez par exemple établir un scénario, du type patron-secrétaire, professeur-élève, maitre-esclave, policier-criminel, ou encore jouer à l'inconnu qui débarque dans une chambre toutes lumières éteintes, c'est à vous de faire fonctionner votre imagination en vous livrant aux jeux qui vous excitent.

35. Immortaliser le plaisir

Vous avez simplement besoin d'un magazine de charme et d'un appareil photo. Amusez-vous à reproduire les illustrations, en adoptant les mêmes poses, n'hésitez pas à utiliser des dessous très sexy, à vous maquiller... L'homme s'occupe de prendre les photos et de diriger son modèle mais il est bien sûr possible d'inverser les rôles. L'excitation va vite atteindre son comble et c'est au modèle de décider quand le photographe peut la rejoindre. Par la suite, vous pouvez archiver vos photos dans un album et prendre beaucoup de plaisir à les regarder de temps à autre.

36. Exciter avant l'heure

Dans toutes ces situations où il n'est pas possible de faire l'amour immédiatement (lieu public, réunion de famille, sorties, amusez-vous à discrètement titiller votre partenaire en lui prodiguant une rapide caresse à un endroit sans équivoque, ou murmurez lui à l'oreille quelque chose comme "plus vite on sera rentré, plus vite tu vas me croquer"... Il faut jouer sur le fait que vous provoquez un désir sexuel qui ne peut être immédiatement assouvi.

37. Sortir de l'ordinaire

Prévoyez un rendez-vous romantique à deux, en réservant par exemple une chambre d'hôtel. Vous n'avez pas besoin de partir sous les tropiques, une simple nuit dans un hôtel même à proximité de chez vous fera son effet. Vous savez pertinemment pourquoi vous avez envie de vous isoler avec votre partenaire, et cela ne peut que contribuer à augmenter votre excitation. Profitez du room service pour dîner dans votre chambre, pensez éventuellement à un petit cadeau comme des dessous affriolants, vous avez décidé de dédier cette nuit à votre couple et au plaisir.

38. Adopter un autre rythme

Vous pouvez obtenir des sensations complètement différentes en modifiant l'intensité et la fréquence de la pénétration. Si vous avez l'habitude d'une pénétration profonde, entraînez-vous à effectuer une simple pénétration du gland. Variez la vitesse, ralentissez, puis accélérez, décèlerez... En agissant sur le mouvement de votre bassin, vous allez non seulement explorer une nouvelle facette du plaisir mais également mieux le contrôler et donc être à même de le faire durer plus longtemps. Il est important que les deux partenaires se concentrent sur les mouvements de leur bassin.

39. Dominer ou se soumettre

Plus qu'un jeu de rôle, les pratiques BDSM (Bondage, Domination, Sadisme, Masochisme) constituent un comportement particulier offrant à de nombreuses personnes une sexualité parfaitement épanouie dès lors que les pratiquants sont consentants. Les sous-vêtements en cuir, les fessées, les menottes et autres accessoires du BDSM comptent parmi les ingrédients de ce type de sexualité dont la clef de voûte est le rapport dominant-dominé. Il faut donc d'abord déterminer qui donne les ordres et qui y obéit. Ensuite, savoir si oui ou non vous faites mieux l'amour quand vous êtes dans ce type de situation qui doit rester un jeu pour demeurer excitante.

40. Vivre ses fantasmes

C'est à deux qu'il convient de prendre la décision de passer à l'acte en réalisant un fantasme. Il importe de parler ensemble, de se demander de quelle façon on souhaite le réaliser et une fois la chose faite, il faut se débriefer, continuer à évoquer ce que l'on a ressenti et si l'on est satisfait ou non. En aucun cas il ne faut imposer un fantasme à son partenaire, mieux vaut suggérer et proposer. C'est déjà un bon moyen de faire monter le désir que d'en parler à deux.

Maîtriser l'orgasme

41. S'entraîner au plaisir

La masturbation est une activité qui permet de prendre pleinement conscience de sa capacité à atteindre l'orgasme. Homme ou femme, c'est aussi un excellent moyen de vous entraîner à retarder votre orgasme. Il vous faut d'abord prendre le temps de vous masturber sans chercher à satisfaire de façon immédiate quelque pulsion que ce soit. Quand vous sentez que vous êtes sur le point d'exploser, ralentissez votre geste. Cherchez à bien identifier ce moment qui précède le point de non-retour. Quand vous ferez l'amour, vous le verrez venir et serez donc capable de le repousser.

42. Muscler sa jouissance

Homme ou femme, vous possédez un muscle commun, le pubococcygien (muscle PC - pubococcygien), situé entre l'os pubien et le coccyx. Vous l'utilisez quotidiennement pour arrêter d’uriner ou expulser les dernières gouttes d’urine. En le fortifiant, les hommes maintiennent leur érection plus longtemps et les femmes contrôlent parfaitement leur montée vers la jouissance. Ainsi en le contractant lorsque vous sentez l'imminence du point de non-retour vous allez vous surprendre à décider exactement à quel moment vous souhaitez jouir. Contractez puis relâchez votre muscle PC (pubococcygien) dix fois de suite. Faites cela à raison de dix fois par séance, deux fois par jour. Vous pouvez vous entraîner à peu près partout, personne ne devinera ce que vous êtes en train de faire.

43. Connaitre le "squeeze"

Il existe une autre technique mais celle-ci réservée aux hommes afin de retarder leur éjaculation. C'est la technique du "squeeze", c'est à dire en français de la "pression". Il doit au préalable être familier avec les sensations éprouvées lorsqu'il approche de l'orgasme. Il stoppe alors les va-et-vients dans le vagin puis sans bouger il se retire et attrape son pénis avec la main. Il pose son pouce juste en dessous du gland et exerce une légère pression. En même temps, il utilise un ou deux doigts pour exercer une autre pression légère à la racine du pénis. Il va réduire son état d'excitation et en même temps sentir son envie d'éjaculer considérablement réduire.

44. Obtenir des orgasmes répétés

Si un orgasme se révèle délicieux, le deuxième sera-t-il aussi bon ? La question mérite d'être posée pour comprendre que cela dépend des situations. Le corps n'est pas une machine qui serait capable de produire en série une sensation équivalente. Au contraire de la femme qui peut obtenir des orgasmes espacés de quelques secondes seulement, l'homme a besoin d'une phase de repos. Le premier orgasme atteint, le gland devient assez sensible et refuse la stimulation directe. De plus, le pénis retourne à sa taille habituelle. Il faut respirer, souffler, et privilégier alors une caresse plus douce et moins directe, par exemple sur les fesses. A chaque respiration, l'homme contracte et décontracte en cadence son bas-ventre. Il va peu à peu sentir venir une nouvelle érection.

45. Obtenir des orgasmes simultanés

Les hommes ont tendance à prendre un peu moins de temps que les femmes pour atteindre l'orgasme. Il faut donc veiller à une montée du désir commune partant d'un niveau similaire aux deux partenaires. Pour cela, il faut retarder la pénétration et se concentrer sur des préliminaires (caresses, cunnilingus, etc...) Quand la femme sent venir la montée de l'orgasme, l'homme peut alors la pénétrer. En vous concentrant chacun sur les mouvements de va-et-vients, vous pouvez vous retrouver prêt au même moment pour l'explosion finale. C'est alors pour l'homme le moment d'accélérer la cadence. Afin d'obtenir un orgasme simultané, la communication entre les deux partenaires est une condition essentielle.

46. Jouir après l'amour

De façon générale, un rapport sexuel est considéré comme terminé une fois que l'homme a éjaculé. Mais que penser si il n'a pas encore obtenu d'orgasme et que sa partenaire vient de jouir une, deux ou trois fois ? Elle peut le masturber jusqu'à le faire jouir. Il peut également se masturber pendant qu'elle caresse ses tétons ou ses fesses. Elle peut aussi prodiguer une fellation qui favorisera une nouvelle érection.

47. Prolonger la jouissance

Le Tantra découle des pensées Taoïstes et Bouddhistes. Ceux et celles qui le pratiquent puisent une grande part de leur apprentissage dans les techniques du yoga pour établir une connexion entre le corps et l'esprit. A la base, le Tantra considère l’existence d’une polarité masculine et féminine à l’intérieur de chaque être et se fixe pour but de développer cette dualité. L’union sexuelle adoptera un rythme particulièrement lent qui permettra d’intérioriser le désir et d’entrer en extase, c’est à dire en vibration avec l’univers en dehors de toute préoccupation individualiste. Concrètement, dans le Tantra la jouissance n'est pas un but, ce qui compte d'abord ce sont les moyens d'y parvenir.

48. Respirer en harmonie

La respiration en harmonie est une partie intégrante du sexe Tantrique. Comme dans toute discipline faisant référence au yoga, la respiration permet surtout d'atteindre un état méditatif. D'un point de vue pratique, il faut donc décomposer son souffle en quatre temps : d'abord inspirer lentement, puis retenir sa respiration quelques secondes, expirer lentement puis encore retenir sa respiration quelques instants.

49. Chevaucher la vague

Le sexe classique consiste en une suite de va-et-vients du bassin débouchant sur une éjaculation et un orgasme clitoridien ou vaginal. Or, le sexe Tantrique privilégie la durée en construisant lentement la montée vers l'orgasme. C'est ce que les pratiquants appellent "chevaucher la vague" de l'énergie sexuelle. L'homme introduit son pénis dans le vagin de seulement deux ou trois centimètres sans effectuer de va-et-vients. Il laisse ainsi son pénis une ou deux minutes. Puis il retire son pénis et masse avec le bout de son gland le clitoris et les lèvres vaginales de sa partenaire. Après quelques minutes de ce massage, il introduit à nouveau son sexe dans le vagin.

50. Adopter une position Tantrique

Les positions du Tantra sont souvent assez simples car elles nécessitent un certain confort. Le Lotus exige ainsi que l'homme soit assis en tailleur, la femme venant s'asseoir sur son pénis en érection, les jambes nouées autour de sa taille. Le Lotus permet de se regarder profondément, de se tenir les mains ou de se caresser à n'importe quel endroit. A l'inverse, la position de la Boite nécessite que le couple soit allongé sur le côté en se faisant face et c'est l'homme qui pénètre la femme. Plutôt que d'effectuer des va-et-vients, ils établissent une sorte de friction en remuant leurs cuisses, les écartant de bas en haut et d'avant en arrière. Cependant, il est possible d'effectuer un mouvement du bassin plus régulier.

EXERCICE 1

Afin d'explorer le sexe Tantrique dans les meilleures conditions, vous allez commencer par pratiquer cet exercice respiratoire.

1. Allongez vous sur votre côté gauche l'un derrière l'autre en regardant dans la même direction.

2. Fermez les yeux et détendez vous. Concentrez-vous sur votre respiration selon les quatre étapes précédemment citées. Quand vous êtes bien en phase avec votre respiration, concentrez-vous à présent sur celle de votre partenaire.

3. Essayez alors de synchroniser votre respiration avec celle de votre partenaire. Soyez détendus, inspirez et expirez au même moment. Continuez comme cela pendant cinq minutes.

EXERCICE 2

Afin de posséder un muscle PC (pubococcygien) fort et vigoureux, il faut pratiquer un petit entraînement sous la forme d'exercices dits de Kegel, du nom du médecin allemand qui les a mis au point. Voici deux exercices différents (attention, vous pouvez alterner les exercices mais ne les pratiquez pas à la suite ce n'est pas nécessaire).

1. Gardez votre muscle PC (pubococcygien) contracté de trois à sept secondes. Faites cela dix fois par séance, deux fois par jour.

3. Contractez lentement votre muscle PC (pubococcygien), en procédant par palier, à l'image d'un ascenseur qui s'arrête à chaque étage avant de repartir. Faites cela dix fois par séance, deux fois par jour, où bon vous semble !

Ce qu'il faut retenir

Il est essentiel de soigner les préliminaires pour vraiment prendre du plaisir à faire l'amour. Car c'est en favorisant la montée du désir que vous avez le plus de chances de prendre du plaisir. Il convient de ne pas se précipiter et de savourer l'éveil des sens. Il faut se toucher, se parler, s'observer, avant d'en venir à la pénétration. C'est en stimulant les zones érogènes, et surtout en prenant bien conscience qu'elles se situent à peu près sur tous le corps, que l'on parvient à obtenir des préliminaires de qualité, condition incontournable d'une séance d'amour réussie.

Selon la position adoptée pour faire l'amour, les sensations sont différentes pour l'homme comme pour la femme. Il existe une large palette de styles et c'est en fonction de ce que l'on souhaite obtenir qu'il faut en préférer une en particulier. C'est bel et bien la variété qui permet de ne pas sombrer dans la monotonie et de s'offrir des plaisirs multiples. Il ne faudrait cependant pas limiter l'amour physique à la simple pénétration, car se livrer à des jeux érotiques, utiliser des sextoys ou encore vivre ses fantasmes sont autant d'excellents moyens de rendre sa sexualité plus épicée.

Mieux faire l'amour c'est se donner plus de chances d'atteindre l'orgasme, mais c'est aussi savoir mieux le contrôler pour qu'il ne soit pas une fatalité et profiter ainsi plus longtemps du plaisir éprouvé. Certaines techniques éprouvées permettent aux hommes et aux femmes de mieux gérer leur montée vers le point de non-retour. L'exploration du plaisir physique peut aussi mener à adopter une forme différente de sexualité qui favorise plus le cheminement vers l'orgasme que la jouissance proprement dite.