"Nouveau millénaire, Défis libertaires"

Moteur
de recherche
interne
avec Google

Moteur de recherche
interne avec SCROOGLE
sans traces pour Big Brother


100 Site
Document
diffusé
sous licence
""GNU / FDL"
attribution,
pas d'usage
commercial,
pas de
modification
& Copyleft - 2009
Soutien du travail jaune ?/Support of Scab Labor?
(Vincent Descombes, Sparta Castoriadis, Zoé Castoriadis, Pierre Dumesnil, Cybèle Castoriadis,
Philippe Caumières, Daniel Ferrand, Nicolas Poirier, Olivier Fressard, Chantal Bégaud)
au sujet des/concerning Figures of the Thinkable
de/by Cornelius Castoriadis

Origine : échanges mails

Le nouveau président temporaire de l’Association Cornelius Castoriadis, Vincent Descombes, a refusé une demande courtoise de ma part de rencontrer le Conseil d’Administration (voir le courriel ci-dessous, qu’il fallait envoyer deux fois juste pour recevoir une courte réponse négative de sa part). En tant que président temporaire - sélectionné par ce Conseil en octobre sans ouverture de candidatures et sans la moindre discussion avec les membres - Descombes refuse, par principe, de discuter les affaires de l’Association avec les membres avant la prochaine Assemblée générale, fin 2007. (À noter: Les réunions de ce Conseil, tenues en secret, ne sont pas ouvertes aux membres; ce Conseil ne sollicite pas des suggestions des membres avant les réunions du Conseil; l’ordre du jour n’est pas annoncé à l’avance; il n’y a pas d’annonce publique aux membres des résultats de ses délibérations après chaque réunion du Conseil; ce Conseil ne sollicite ni accepte des suggestions pour l’ordre du jour de l’Assemblée générale; ce Conseil a refusé, sans explication, la proposition de créer un “anti-Conseil”, tiré au sort parmi les membres. Bref, le fonctionnement de cette “Association Cornelius Castoriadis” est totalement à l’opposé des principes démocratiques centraux de Cornelius Castoriadis lui-même.)

Pourtant, Vincent Descombes agit déjà en tant que président de l’Association. Il prend des décisions - dont celle de refuser d’organiser une réunion entre le Conseil et moi, un membre déjà autorisé par le Comité de publication de l’Association à faire une traduction des écrits de Castoriadis et qui ai vu ce travail confié à quelqu’un d’autre, sans la moindre explication, après la démission en masse des membres de ce Comité de publication. (Par cumul de mandats et contre les statuts de l’Association, le Conseil a par la suite accaparé toutes les fonctions de ce Comité.)

Descombes est devenu visiblement embarrassé lorsque je lui ai dit que Socialisme ou Barbarie, dont il a été un ancien membre, était une organisation révolutionnaire qui soutenait toujours l’exécutant, et non pas ceux qui dirigent, non pas ceux qui sollicitent la participation de gens avant de les exclure d’une telle participation. (C’était en fait aussi Vincent Descombes, en tant que “conseiller scientifique” de la collection “Odéon” chez Oxford University Press, qui a déjà trahi Castoriadis il y a quinze ans, en n’honorant pas ses promesses pour la publication de plusieurs tomes de ses écrits; voir: http://perso.orange.fr/www.kaloskaisophos.org/rt/rtdac/rtdactf/rtdactfppa.html .)

Les membres du Conseil d’Administration de l’Association Cornelius Castoriadis, qui semblent maintenant soutenir le travail jaune: Vincent Descombes, Sparta Castoriadis, Zoé Castoriadis, Pierre Dumesnil, Cybèle Castoriadis, Philippe Caumières, Daniel Ferrand, Nicolas Poirier, Olivier Fressard, Chantal Bégaud.

Voir aussi:
http://perso.orange.fr/www.kaloskaisophos.org/rt/rtdac/rtdactf/rtdacftp&kblogstatement1.html

http://perso.orange.fr/www.kaloskaisophos.org/rt/rtdac/rtdactf/rtdacftp&kblogstatement2.html

David Ames Curtis, le 17 décembre 2006


Paris, le 30 novembre 2006

Cher Vincent Descombes:

Merci de m'avoir accordé une heure et demie cette semaine pour m'entretenir avec vous. Je reste disponible pour vous fournir des informations complémentaires. Parce que vous m'avez écrit que cet entretien allait être très bref, je ne vous fournissais mardi que quelques éléments.

Je vous écris maintenant afin de vous demander formellement, en tant que nouveau président provisoire de l'Association Cornelius Castoriadis, d'organiser tout de suite une réunion pour moi avec le Comité de publication de cette Association, ou avec son Conseil d'Administration qui remplit actuellement ces fonctions.

Ce Comité de publication, prévu par ses statuts, m'a autorisé de faire une traduction, Figures of the Thinkable, une version élargie de Figures du pensable avec d'autres traductions que j'ai faite avec l'accord de Cornelius, certaines datant d'il y a 15 ans et qui ont été publiées gratuitement dans des petites revues, Cornelius me disant que je serais payé dès leurs rééditions dans des livres. Mais je n'ai pas pu publier ce travail chez Stanford University Press (SUP), qui me doit toujours environ US$5,000.00, parce qu'après la démission de ladite Comité, et malgré plusieurs tentatives sincères de ma part et de la part d'autres membres et d'ex-membres de l'Association qui ont écrit des lettres soutenant un retour au dialogue, je n'ai plus d'interlocuteur fiable dans notre Association.

J'ai pu négocier un accord avec la Secrétaire de l'Association en 2003:

http://perso.orange.fr/www.kaloskaisophos.org/rt/rtdac/8-pointagreement.html

Mais cet accord n'a pas encore été signé par un responsable et, depuis, je n'ai plus de nouvelles du tout!

Il me semble que, malheureusement, des négociations ont été coupées court, malgré mes tentatives de les poursuivre en bonne foi. (À noter, la version électronique qui a paru par la suite n'a été publiée sur internet qu'exactement quatre mois après l'envoi de mon courrier à Sparta Castoriadis, membre du Conseil de l'ACC, avec copie envoyée à l'Association; ce courrier n'a jamais eu de réponse.)

Si la réponse est que l'Association Cornelius Castoriadis et son Comité de publication n'aient rien à faire avec la publication des écrits de Cornelius Castoriadis (et il faut relire ses statuts avant de le dire), pourquoi ce Comité m'a-t-il autorisé de faire cette traduction? Encore une raison de faire le point ensemble sur ce qui s'est passé au lieu d'éviter la discussion.

Dans les deux semaines qui viennent, on m'informe maintenant, cette traduction va paraître chez SUP dans une version faite par quelqu'un d'autre, alors que le comité de publication m'a donné son accord pour la faire. Pour moi, c'est une violation des engagements déjà pris et des négociations de bonne foi que je suis toujours prêt à poursuivre. Les membres du comité de publication/Conseil d'Administration de l'Association dite "Cornelius Castoriadis" risqueraient donc de s'exposer tous (Vincent Descombes, Sparta Castoriadis, Zoé Castoriadis, Pierre Dumesnil, Cybèle Castoriadis, Philippe Caumières, Daniel Ferrand, Nicolas Poirier, Olivier Fressard et Chantal Bégaud) à une accusation de soutenir le travail jaune.

Essayons, plutôt, de recommencer un dialogue pour éviter le pire et pour revenir aux négociations de bonne foi. J'attends la possibilité de rencontrer le Comité ou le Conseil lors des deux premières semaines de décembre 2006.

Sincèrement,

David Ames Curtis



DAVID AMES CURTIS

27, rue Froidevaux 75014 Paris FRANCE TEL/FAX: 33 (0) 1 45 38 53 96

666 Main Street #305 Winchester, MA 01890 USA; TEL: 1-781-729-0523

CURTIS at MSH-PARIS.FR